Quelques trucs pour passer à travers vos journées difficiles

Une employée derrière son portable submergée par le stress. Parcours professionnel

En tant que massothérapeute ou tout simplement comme être humain, il est impossible d’exiger que vos journées de travail soient parfaites ou que votre motivation soit au beau fixe. Et sachez que vous n’êtes pas considérés comme un mauvais massothérapeute pour autant! Puisque vous menez votre barque à votre manière et que vous devez être présents pour respecter vos engagements envers vos clients, on vous propose quelques petits trucs pour vous aider à passer à travers vos journées plus contraignantes.

Acceptez sereinement vos pensées anxieuses

Peu de personnes admettent aisément leurs difficultés. Souvent, nous avons tendance à réprimer nos émotions en les remettant constamment en question. Saviez-vous qu’environ 40% des employés sont convaincus que l’épuisement professionnel est indissociable de la réussite? Cette idée reçue pousse bien sûr certains travailleurs à se surmener au travail. Au lieu de diminuer l’importance de votre stress, acceptez-le, tel qu’il est. Il est tout à fait normal d’avoir des réflexions anxieuses liées au travail. Or, considérez-les comme de simples pensées. Rien de plus. Rien de moins.

Tâchez de demeurer optimiste

Les optimistes sont souvent perçus comme des personnes chanceuses qui saisissent les occasions plus que quiconque. Donc, plutôt que de broyer du noir toute la journée, tâchez de penser malgré tout à des choses positives. Dites-vous que cet état n’est pas une fin en soi et que, d’une manière ou d’une autre, la tendance « à la baisse » de cette dure journée que vous vivez ne peut que remonter. L’attitude positive finit toujours par triompher sur le pessimisme ambiant.

Relativisez votre mauvaise journée

D’ordinaire, une mauvaise journée est une succession de petits moments désagréables. Donc, s’il y a lieu de le faire, dédramatisez la situation dans laquelle vous êtes plongés. Pour vous aider à être moins submergé par ce mauvais moment à passer, tentez d’isoler chacun des problèmes plutôt que de les percevoir comme un bloc immuable. Prenez le temps de vous retirer au calme afin de vous poser les bonnes questions : « Est-ce si grave? Est-ce si urgent? Comment puis-je résoudre ce problème? », etc. Ce recul vous permettra d’éviter de reproduire sans cesse les mêmes erreurs.

Portez une attention particulière aux détails de l’existence

Quand votre journée se déroule en dent de scie, prenez une pause, levez la tête et posez votre regard lentement tout autour de vous. Vous découvrirez alors qu’une multitude de petites choses se déroulent sans que vous en ayez pleinement conscience. Le cardinal qui chante sur la branche d’un arbre, le soleil qui brille d’un jaune resplendissant, le collègue qui rigole dans son bureau, tous ces détails qui font le sel de la vie prendront alors tout leur sens, abaissant ainsi votre insatisfaction d’un cran.

Aérez votre esprit de temps à autre

À l’école, lorsque votre esprit bloquait sur un exercice de mathématiques, il suffisait d’aller prendre une petite bouffée d’air frais pour trouver la solution. Vous dénigrer pour vos erreurs ou accuser la terre entière pour vos problèmes n’aidera en rien. Au contraire, vous risquez de vous enliser dans une succession de mauvais moments qui se transformeront en mauvaises journées. Bref, si la motivation s’absente ou si vous en avez assez de fournir de vains efforts, l’air frais et la marche vous feront le plus grand bien!

Portez votre attention sur un client à la fois

Votre agenda est rempli à rebord? Évitez d’ajouter une couche de stress supplémentaire en focalisant votre attention sur la crainte de ne pas être à la hauteur. Cette anxiété de performance vous plongera dans un état d’esprit encore plus négatif et grugera ce qu’il vous reste d’énergie… et les clients risquent de pressentir vos états d’âme.

Faites une sieste s’il le faut

On sous-estime fortement le pouvoir réparateur d’une sieste. Vous avez un petit moment entre deux clients? Fermez la porte de votre bureau et allongez-vous. Ce court répit sera probablement suffisant pour conclure votre journée avec énergie ou devrait vous permettre de tenir le coup jusqu’en soirée. Et on ne vous répétera jamais assez l’importance d’avoir un sommeil de qualité. Un endormissement profond réduira significativement l’impact des mauvaises journées sur votre état mental.

Alimentez-vous sainement et suffisamment

Quand la fatigue ou la morosité surviennent, notre tendance à manger des aliments gras, salés et sucrés monopolise souvent toute notre attention. Ce n’est malheureusement pas la meilleure des solutions. Notre corps mobilise alors toute son énergie en vue de digérer des aliments complexes et transformés. Il y a donc moins d’énergie disponible pour les fonctions cognitives, les mouvements musculaires et l’activité physique. En fait, pensez à jeter votre dévolu sur les fruits, les légumes, les protéines saines et surtout, à bien vous hydrater avec de l’eau.

Prenez des bains de soleil

Les massothérapeutes travaillent souvent dans un environnement dans lequel la lumière est atténuée ou dépourvue de fenêtres. Intime pour vos clients, ce type d’ambiance n’est pas l’idéal quand votre énergie et votre humeur fluctuent. Ainsi, vous sécrétez de la mélatonine, une hormone qui favorise l’endormissement. Vous concluez alors votre journée complètement épuisée. Or, dès que vous vous mettez au lit, le sommeil vous évite comme la peste… La lumière joue donc un rôle primordial dans la qualité de votre humeur. Pensez à vous exposer à la lumière du jour lorsque vous prenez une pause. Encore mieux, si vous le pouvez, démarrez votre journée avec un bain de soleil.

En espérant que ces quelques petits trucs suggérés avec humilité dans cet article vous permettront d’amoindrir l’impact de ces journées contraignantes… souvent inévitables, hélas.

Références :

Rédacteur : Stéphane Deslauriers