La massothérapie et les personnes âgées

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la population des 60 ans et plus représentera 2 milliards de personne en 2050. En 2041, le Québec sera l’une des sociétés les plus vieilles en occident : près de 30 % de la population québécoise sera âgée de 65 ans et plus. Une longue vie en santé devient alors l’objectif à atteindre.

De façon inégale, les aînés doivent faire face à des problèmes de santé chroniques comme l’hypertension, l’asthme, l’arthrite, les rhumatismes ou des maladies dégénératives comme l’Alzheimer ou d’autres formes de démence qui ont un impact plus grand sur leur qualité de vie. (Schhultz et Kopec, 2002). Des massothérapeutes agréés de la FQM sont formés pour intervenir efficacement dans le soulagement des symptômes liés à certaines pathologies comme la maladie de Parkinson, le cancer, le diabète et les troubles musculo-squelettiques.

Le massage a beaucoup à offrir dans l’amélioration des douleurs associées au vieillissement. La massothérapie est définitivement une alternative à considérer.

IMPORTANT : les précautions à prendre

• Il faut demander l’avis de son médecin traitant avant de consulter en massothérapie;

• vous devez obligatoirement remplir un questionnaire de santé;

• le massothérapeute agréé doit connaître vos pathologies incluant la prise de médicaments;

• vous pouvez vous faire masser sur les vêtements, si cela vous rassure;

• n’hésitez pas à prévenir votre massothérapeute agréé de tout inconfort ou toute douleur ressentie pendant le massage.

Recherche : vieillissement et massothérapie

Une population croissante d’adultes vieillissants reçoivent des massages dans le cadre de soins intégrés pour soulager maux et douleurs, lutter contre la douleur chronique et améliorer des soins de longue durée. Des études continuent de démontrer que les personnes âgées peuvent grandement bénéficier de la massothérapie.

Il a été démontré que recevoir régulièrement un massage favorise la relaxation et la stabilité tout en aidant à tempérer les effets de la démence, de l’hypertension et de l’arthrite. Ainsi, en incorporant le massage dans un plan de soins de santé, de nombreuses personnes âgées retrouvent une meilleure qualité de vie et un soulagement de plus pour une multitude de problèmes de santé.

« Le vieillissement des générations de baby-boomers exige de mettre davantage l’accent sur l’amélioration et la prolongation de la qualité de vie de cette population », a déclaré Nancy M. Porambo, présidente de l’American Massage Therapy Association (AMTA).« Bien que l’intégration de la massothérapie dans un plan de santé et de mieux-être soit utile à tous les âges, elle revêt une importance particulière pour la population âgée en croissance. »

Par ailleurs, la 18e étude annuelle de l’American Consumer Therapy Association auprès des consommateurs, réalisée en juillet 2014, a révélé qu’environ 9 millions de personnes de plus de 55 ans avaient reçu un total de 39 millions de massages au cours des 12 derniers mois. Le rapport a révélé que la principale raison pour laquelle cette population a eu recours à des soins de massothérapie était pour des fins médicales – soulagement de la douleur, de la raideur ou encore récupération après une blessure.

La douleur chronique est généralement sous-estimée dans la population âgée en raison de la peur de celle-ci d’être stigmatiser et de la croyance qu’il s’agit d’un symptôme inévitable du vieillissement. Pourtant, ce type de douleur a un impact important sur la qualité du sommeil, les routines quotidiennes et les activités sociales. Or, de nombreuses recherches ont désormais montré que l’ajout de la massothérapie dans l’offre de soins aide à apaiser la douleur chronique, en particulier dans les articulations, comme l’épaule ou le genou, tout en améliorant la stabilité et la posture.

« Les études suggèrent que le massage régulier peut produire des changements physiologiques qui contribuent à l’amélioration de l’équilibre et du contrôle postural », explique Jo Ellen Sefton, directrice du Laboratoire de recherche en neuromécanique de l’Université Auburn. « Ça peut être un moyen de diminuer les chutes chez les personnes âgées. »

Par exemple, aux États-Unis, avec 1,5 million de patients dans plus de 16 000 résidences pour personnes âgées, les avantages de la massothérapie sont de plus en plus évidents pour celles-ci. Certaines recherches prouvent que même un bref massage peut réduire les comportements d’agitation chez les personnes âgées vivant avec la démence.

Au Québec, il y a trois grandes approches en massothérapie : biomécanique, psychocorporelle et énergétique. De nombreuses techniques de massage vous sont offertes, incluant :

Le massage suédois : Cette technique biomécanique de massage à l’huile, très populaire, remet en état les muscles fatigués, atones ou inhibés.

Le massage californien : Cette technique psychocorporelle est le massage anti-stress par excellence, procurant un soulagement efficace et durable des tensions.

Le TragerMD : Ce massage est un système innovateur d’exploration et de rééducation par le mouvement. Il se caractérise par des mouvements souples et rythmés composés de bercements, de vibrations et d’élongations. 

Autres : Jin Shin Do®, massage momentum, Amma, Polarité, drainage lymphatique manuel, etc.

Les bénéfices d’un massage

• Soulage le mal de dos • Rend les muscles plus souples • Améliore la mobilité et la posture • Apaise et calme • Soulage la douleur arthritique • Améliore la qualité du sommeil

• Augmente la capacité respiratoire • Accroît la valorisation personnelle • Favorise la lubrification naturelle des articulations

Comment choisir un massothérapeute ?

Articles connexes :

Le Trager® et la maladie de Parkinson

Le massage pour les aînés

Mon expérience du Trager

Adapter son intervention en présence d’une maladie neurologique

Masser une personne diabétique

Références
Abdulla A, Bone M, Adams N. Evidence-basedclinical practice guidelines on management of pain in older people. Age Ageing. 2013;42(2):151-153.
Brown S, M Kirkpatrick, expérience de Swanson M. Pain des personnes âgées. Pain Manag Nurs. 2011; 12 (4): 190-196.
Centre conjoint d’études sur le logement de l’Université Harvard. Logement des aînés de l’Amérique : répondre aux besoins d’une population vieillissante. 
Dain AS, Bradley EH, R Hurzeler, MD Aldridge. Massage, musique et art thérapie à l’Hospice : résultats d’une enquête nationale. J Symptôme de douleur Gérer. 2014 Dec 30. pii: S0885-3924 (14) 00942-7. doi: 10.1016 / j.jpainsymman.2014.11.295.
Département américain de la santé et des services sociaux (2010). Statistiques de santé sommaires pour la population des États-Unis : Enquête nationale par interview sur la santé, 2009. Série 10: Données tirées du National Health Interview Survey No. 248. Hyattsville, Maryland: Centre national de la statistique sanitaire.
Enquête auprès des consommateurs américains associés à la massothérapie. L’American Massage Therapy Association. 2014. 
Harris M, Richards K. The physiological and psychological effects of slow stroke back massage and hand massage on relaxation in older people. J Clin Nurs 2010;19(7):917-926.
Kilstoff K, Chenoweth L. New approaches to health and well-being for dementia day-care clients, family carers and day-care staff. InternationalJournal of Nursing Practice 1998;4:70–83.
Meeks, T.W., Wetherell, J.L., Irwin, M.R., Redwine, L.S., Jeste, D.V. (2007) Complementary and alternative treatments for late-life depression, anxiety, and sleepdisturbance: a review of randomizedcontrolled trials. Journal of ClinicalPsychiatry. Oct;68(10):1461-71.
SD Ramsey, AC Spencer, TD Topolski, Belza B, Patrick DL. Utilisation de thérapies alternatives par des personnes âgées souffrant d’arthrose. L’arthrite Rheum. 2001 juin; 45 (3): 222-7.
Sefton JM, Yarar C, Berry JW, et al. Six semaines de massothérapie produisent des changements dans l’équilibre, des mesures neurologiques et cardiovasculaires chez les personnes âgées. Revue internationale de massage thérapeutique et Bodywork.2012; 5 (3): 28-40.
Snyder M, Egan EC, Burns KR. Interventions for decreasing agitation behaviors in personswithdementia. J GerontolNurs. 1995 Jul;21(7):34-40.