Dernière mise à jour : 14 janvier 2022 à 10h

 

Fin du couvre-feu, protection oculaire, achalandage, fermeture dimanche 16 janvier

 

Fin du couvre-feu

En point de presse le 13 janvier, le premier ministre du Québec a annoncé que le couvre-feu ne serait plus en vigueur à compter du lundi 17 janvier. Comme suite à une demande de notre part, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a confirmé que les massothérapeutes étaient exemptés du couvre-feu si les services fournis sont demandés pour des raisons de santé. À cet effet, la présidente de la FQM, Mme Sylvie Bédard a obtenu une confirmation écrite présentée ci-haut.

Les raisons de santé incluent les problèmes de santé physique et mentale (voir notamment ce site gouvernemental). D’ici la levée du couvre-feu lundi, nous encourageons nos membres à adapter leurs heures de service afin de le respecter.

Protection oculaire facultative

La réponse du gouvernement demande aux membres de la FQM de respecter les mesures sanitaires exigées par la CNESST. Comme la CNESST estime que la protection oculaire n’est pas nécessaire sauf dans certains milieux plus à risque, et en dépit de la recommandation de l’INSPQ obligeant le port de cette protection oculaire, nous invitons nos membres à vérifier les risques de propagation dans leur milieu de travail et exercer leur meilleur jugement en tant que travailleurs de la santé.

Par contre, le ou la massothérapeute doit continuer de respecter toutes les mesures de prévention et de contrôle des infections (masque de qualité en tout temps, hygiène des mains, nettoyage et désinfection des surfaces, triage des clients avec symptômes, etc.) et ce peu importe son statut vaccinal. Les massothérapeutes qui travaillent dans les établissements de santé (ex. fondation en santé, hôpital, CHSLD) doivent respecter les règles de ces établissements, celles-ci pouvant varier d’un lieu à l’autre.

Achalandage à 50% de la capacité et fermeture dimanche 16 janvier

Dans sa réponse à la FQM, le gouvernement ne s’est pas prononcé sur l’achalandage à 50% de la capacité et la fermeture de commerces le dimanche 16 janvier, soit le dernier dimanche où des commerces doivent fermer leurs portes.

La FQM a demandé davantage de précisions quant à l’achalandage et nous vous en informerons dès que possible.

Pour rappel, le site du Gouvernement du Québec indique : « Les entreprises de soins personnels (salons de coiffure, centres de massothérapie, etc.) doivent obligatoirement effectuer une prise de rendez-vous afin de limiter leur achalandage à 50 % de leur capacité. Les spas et les saunas sont fermés, mais ils peuvent continuer d’offrir des soins personnels. L’ensemble de ces entreprises sont fermées au public le dimanche ».

Passeport vaccinal (possible)

En conférence de presse le 6 janvier 2022, le ministre de la Santé Christian Dubé a fait mention d’une possible imposition du passeport vaccinal aux clients des services de soins personnels, sans en dire plus pour le moment.

 

Devant les informations fournies par les autorités qui sont parfois dures à interpréter, nous comprenons qu’il devient difficile pour vous, les massothérapeutes, de savoir à quelles mesures vous conformer. Pour vous soutenir dans votre travail, la FQM est constamment en contact avec des représentants du gouvernement pour éclaircir la situation. De plus, nous nous mobilisons afin de défendre les intérêts de tous les massothérapeutes et ce peu importe leur lieu de travail, en tant que véritables travailleurs de la santé. Cela s’inscrit dans la mission de la FQM depuis sa création en 1979.

Enfin, notez que vous pouvez dès maintenant prendre rendez-vous pour recevoir votre troisième dose de vaccin contre la COVID-19 en tant que travailleurs de la santé (ceux dans le secteur privé sont admis au même titre que ceux du secteur public).

 


Dernière mise à jour : 6 janvier 2022 à 15h

 

Passeport vaccinal (possible), achalandage à 50% et services le dimanche

 

Passeport vaccinal (possible)

En conférence de presse le 6 janvier 2022, le ministre de la Santé Christian Dubé a parlé d’une possible imposition du passeport vaccinal aux clients des services de soins personnels, sans en dire plus pour le moment. Évidemment, la FQM vous transmettra plus d’informations lorsque nous aurons davantage de détails, mais plusieurs éléments nous portent à croire que les massothérapeutes travaillant dans les spas et centres de massothérapie seront concernés. Malgré les représentations de la FQM en faveur d’une inclusion de tous les massothérapeutes dans les soins thérapeutiques et de santé, il semble que le gouvernement catégorise encore certains massothérapeutes comme œuvrant dans le secteur des soins personnels. Ainsi, nous préférons aviser dès maintenant nos membres en spas et centres de massothérapie des mesures gouvernementales qui pourraient survenir.

 

Achalandage à 50% de la capacité et services les dimanches

Une autre annonce est toutefois applicable dès maintenant. Elle concerne l’achalandage au sein d’entreprises commerciales et la prestation de services le dimanche. En l’absence de directives claires de la part du gouvernement à propos de notre secteur, mais à la lumière des éléments contenus dans l’annonce, nous y allons d’une interprétation prudente.

Le gouvernement québécois promeut une réduction des contacts, c’est-à-dire une réduction du nombre de personnes se trouvant au même moment à un même endroit.

Pour le secteur de la massothérapie, il nous apparaît que les distinctions se manifestent donc selon le lieu de travail.

Spa ou centre de massothérapie : obligation d’effectuer une prise de rendez-vous afin de limiter leur achalandage à 50 % de leur capacité (voir site du Gouvernement du Québec). Par exemple, si 4 cabines ou pièces de massage sont normalement disponibles, seulement 2 pourraient être utilisées en même temps. Ces entreprises doivent être fermées au public le dimanche.

– Soins au domicile du client ou dans un bureau privé : aucun changement ne semble requis.

– Établissement de santé (ex. hôpital, CHSLD) et clinique multidisciplinaire de santé (offrant par ex. de la physiothérapie, chiropratique, etc.) : aucun changement ne semble requis.

 


Dernière mise à jour : 31 décembre 2021 à 11h00

 

Couvre-feu et annonces récentes du gouvernement

 

La montée très inquiétante des cas de COVID-19 et des hospitalisations a mené, entre autres, au retour du couvre-feu pour une période indéterminée. Bien que les heures du couvre-feu (22h à 5h) ne risquent pas d’affecter grandement les services de massothérapie, la FQM tient à fournir des clarifications à ses membres. Comme c’était le cas lors du premier couvre-feu au début de l’année 2021, les massothérapeutes peuvent poursuivre leurs activités professionnelles. À moins d’une directive contraire de la part du gouvernement, les massothérapeutes sont autorisés à poursuivre leur pratique professionnelle et sont exemptés du couvre-feu. En effet, les services de massothérapie sont inclus dans les soins thérapeutiques et de santé, lesquels sont considérés comme des services essentiels.

Par exemple, les clients pourront revenir d’un rendez-vous chez leur massothérapeute, et ce, après le couvre-feu. Il en est de même pour les massothérapeutes qui se déplacent pour travailler au domicile du client, dans une clinique ou encore dans un spa (les services de massothérapie en spa sont toujours autorisés).

 

Attestations à fournir en cas de déplacement après 22h

Les massothérapeutes travaillant dans une clinique ou un spa qui se déplacent après 22 heures pourraient devoir présenter un justificatif. L’attestation déplacement durant le couvre-feu (employeur) émise par le Gouvernement du Québec pourra être complétée par l’employeur.

Pour les massothérapeutes se déplaçant à domicile ou pour les clients en massothérapie, des justificatifs tels une preuve de rendez-vous, une carte de membre, un reçu ou une facture pourraient être acceptables. Vous pouvez également remplir les formulaires concernant :

Dans le cas d’une interception policière durant la période du couvre-feu, les massothérapeutes et les clients auront à justifier par un ensemble de preuves la raison du déplacement. Considérant que le fardeau de la preuve revient aux citoyens, c’est la police qui en déterminera la validité.

Comme elle le fait depuis le début des mesures sanitaires, la FQM engage ses membres à suivre les consignes des autorités de santé publique afin d’endiguer la pandémie.

Consultez le site du Gouvernement du Québec pour plus de détails.

 


Dernière mise à jour : 21 décembre 2021 à 17h 

Massothérapeutes sont toujours en droit de pratiquer 

 

La hausse préoccupante des cas de COVID-19 et des hospitalisations a poussé le gouvernement du Québec à resserrer les mesures sanitaires. Toutefois, les massothérapeutes peuvent poursuivre leurs activités professionnelles, incluant dans les spas, où les soins personnels sont maintenus. De plus, à moins d’un avis contraire du gouvernement, la massothérapie est toujours considérée comme un service essentiel de santé, aux côtés d’autres professions fournissant des soins thérapeutiques en cabinet privé. Cela fut d’ailleurs une grande victoire grâce aux efforts de représentation politique de la FQM en 2020 et c’est toute la profession qui en a profité.

 

À l’heure actuelle, les activités de massothérapie se poursuivent, et ce, peu importe votre lieu de travail. Ainsi, en aucun cas un client ne peut remettre en question votre droit de pratique.

 

Devant la montée des variants de la COVID-19 constatée depuis plusieurs mois déjà, la FQM avait adopté une posture responsable en tant que véritable alliée dans le continuum des soins de santé au Québec. S’appuyant toujours sur les derniers avis de l’INSPQnous maintenons les dernières recommandations encourageant le port de la protection oculaire et du masque de qualité en continu, de même que la fourniture d’un masque aux clients, l’hygiène des mains, etc. Nous en faisons notre devoir, autant pour la protection du public que pour nos membres, qui désirent être pris au sérieux en tant que travailleurs de la santé.

 

Soyez assurés que votre Fédération communiquera toujours avec vous les nouvelles les plus récentes, fiables et rigoureuses qui sont émises par les autorités de santé publique.

 

Prenez note que le gouvernement du Québec incite les « travailleurs de la santé et des services sociaux de tout âge » à recevoir leur troisième dose de vaccin contre la COVID-19. Pour avoir plus de détails sur les priorités d’administration de la troisième dose, nous vous invitons à communiquer avec les sites de vaccination de votre région.

 


Dernière mise à jour : 29 octobre 2021 à 12h00 

 

Rehaussement des mesures sanitaires : la protection oculaire redevient obligatoire pour les massothérapeutes 

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a rehaussé récemment ses recommandations pour les soins en cabinet privé en contexte de transmission des variants de la COVID-19. Le principal changement aux mesures sanitaires qui visent les massothérapeutes est le retour de l’obligation du port de la protection oculaire en tout temps lors d’un soin de massothérapie.

 

Rappelons par le fait même qu’il est toujours recommandé de fournir aux clients un masque de qualité (masque de procédure) au lieu d’un couvre-visage, en raison de la proximité et de la durée du massage. Le masque du client pourrait toutefois être retiré dans certaines circonstances, par exemple lorsque le client est couché sur le ventre ou que vous massez son visage.

 

Nos recommandations se fondent sur celles de l’INSPQ, accessibles sur la page Soins thérapeutiques en cabinet privé — mesures de prévention de la COVID-19..


Dernière mise à jour : 27 septembre 2021 à 12h10 

 

Vaccination des massothérapeutes

De manière générale, le gouvernement du Québec encourage toute la population à se faire vacciner. Toutefois, dans son décret du 24 septembre 2021, le gouvernement a exclu les massothérapeutes du personnel de santé qui a l’obligation d’être vacciné (sauf si ils ou elles travaillent dans des milieux avec une présence de personnes vulnérables). En effet, l’obligation vaccinale s’applique aux massothérapeutes qui travaillent dans les milieux suivants :

  • groupes de médecine familiale (GMF)
  • centres locaux de services communautaires (CLSC)
  • centres hospitaliers
  • centres de réadaptation (pour la définition voir ce document p.4)
  • centres d’hébergement et de soins de longue durée, publics, privés non conventionnés et conventionnés
  • établissements privés conventionnés spécifiques autres que CHSLD
  • résidences privées pour aînés
  • certains groupes communautaires et acteurs qui offrent des services aux personnes vulnérables
  • entreprises d’économie sociale en aide à domicile

Voir le liste complète des milieux et des intervenants de la santé concernés, telle que présentée par le Gouvernement du Québec.

Rappelons que la FQM fonde ses recommandations sur les consignes gouvernementales.

Les mesures déjà connues de prévention et de contrôle sont toutefois maintenues.

 


Dernière mise à jour : 16 septembre 2021 à 12h25 

 

Passeport vaccinal et autres informations

L’implantation du passeport vaccinal a débuté le 1er septembre 2021. Toutefois, les massothérapeutes n’ont pas à l’exiger de leurs clients, comme l’a précisé le Gouvernement du Québec dans sa liste d’établissements exclus  (parmi les sites exclus figurent aussi les spas et saunas, commerces offrant des soins personnels et d’esthétique, etc.).

Le passeport vaccinal ne peut pas non plus être exigé comme un critère d’embauche (voir la publication du Gouvernement du Québec).

*Un client peut-il demander que son massothérapeute soit vacciné ? Selon les informations publiques actuellement disponibles, il apparaît qu’un client ne peut pas exiger que son massothérapeute soit vacciné. Les mesures déjà connues de prévention et de contrôle sont toutefois maintenues.*

*Un massothérapeute peut-il aller au-delà des directives actuelles et imposer le passeport vaccinal à ses clients ? Comme la FQM base ses recommandations sur celles du gouvernement, nous ne pouvons pas nous prononcer sur la question. Nous suivons toutefois les développements de très près et soyez assurés que nous vous informerons dès que le gouvernement émettra un avis clair.*

Rappel 

– Comme ses confrères œuvrant dans les soins thérapeutiques, le ou la massothérapeute doit continuer de respecter toutes les mesures de prévention et de contrôle des infections (masque de qualité en tout temps, hygiène des mains, nettoyage et désinfection des surfaces, triage des clients avec symptômes, etc.) et ce peu importe son statut vaccinal.

– La protection oculaire est facultative pour le massothérapeute, mais il ou elle doit porter un masque de qualité.

– Il est recommandé en plus de fournir aux clients un masque de qualité au lieu d’un couvre-visage, en raison de la proximité et de la durée du massage. Le masque du client pourrait toutefois être retiré dans certaines circonstances, par exemple lorsque le client est couché sur le ventre ou que vous massez son visage.

– Prendre note que le masque de qualité du massothérapeute doit être changé environ aux 4 heures, ou plus tôt s’il est humide, mouillé ou endommagé.

 

Nos recommandations se fondent sur celles de l’INSPQ notamment accessibles sur les pages Soins thérapeutiques en cabinet privé – mesures de prévention de la COVID-19 en milieu de travail et COVID-19 : Recommandations générales pour les milieux de travail, hors milieux de soins, par palier d’alerte.

 

 

Écoles de formation en massothérapie accréditées par la FQM

Le passeport vaccinal n’est pas exigé pour accéder aux services essentiels comme l’enseignement (primaire, secondaire, postsecondaire) (voir le site du Gouvernement du Québec). Ainsi, selon les informations publiques actuellement disponibles, le passeport vaccinal ne semble pas s’appliquer aux élèves ni aux formateurs.

Lors de l’enseignement, le formateur et les élèves doivent maintenir 2 mètres de distance ou installer des barrières physiques adéquates ou porter un masque de qualité, selon les recommandations de l’INSPQ.

Au moment de pratiquer le massage dans la salle de cours, la FQM rappelle que :

– Comme ses confrères œuvrant dans les soins thérapeutiques, le ou la formateur.ice-massothérapeute doit continuer de respecter toutes les mesures de prévention et de contrôle des infections (masque de qualité en tout temps, hygiène des mains, nettoyage et désinfection des surfaces, etc.) et ce peu importe son statut vaccinal.

– La protection oculaire est facultative pour le massothérapeute, mais il ou elle doit porter un masque de qualité.

– Il est recommandé en plus de fournir aux élèves recevant un massage un masque de qualité neuf. Le masque de l’élève recevant un massage pourrait toutefois être retiré dans certaines circonstances, par exemple lorsque l’élève est couché sur le ventre ou qu’il ou elle se fait masser le visage.

– Prendre note que le masque de qualité doit être changé environ aux 4 heures, ou plus tôt s’il est humide, mouillé ou endommagé.

 

Nos recommandations se fondent sur celles de l’INSPQ notamment accessibles sur les pages Soins thérapeutiques en cabinet privé – mesures de prévention de la COVID-19 en milieu de travail  et COVID-19 : Recommandations générales pour les milieux de travail, hors milieux de soins, par palier d’alerte.

 


 

Dernière mise à jour : 11 juin 2021 à 16h10 

 

Infolettre du 10 juin 2021

Assouplissement des mesures sanitaires en milieu de travail selon le palier d’alerte

 

Le gouvernement du Québec a annoncé aujourd’hui de nouveaux changements dans les paliers d’alerte, lesquels entreront en vigueur dès lundi prochain. Ainsi, toutes les régions du Québec devraient passer en zone jaune ou verte le 14 juin 2021. Avec ces changements de paliers, des assouplissements sont prévus dans les milieux de travail.

 

Voici les changements qui s’appliquent aux massothérapeutes lors du passage de sa région en zone JAUNE ou VERTE.

 

  • La protection oculaire devient facultative pour le massothérapeute.
  • Le port du masque de procédure demeure obligatoire pendant les soins, puisqu’il est impossible d’assurer une distanciation physique de 2 mètres entre le massothérapeute et son client. Le masque peut être retiré seulement en présence d’une barrière physique OU si on peut assurer une distanciation de 2 mètres.
  • Le nettoyage des outils et des équipements partagés (p. ex. le terminal Interac) devient facultatif. Le nettoyage des surfaces demeure cependant obligatoire entre les clients.
  • L’hygiène des mains, l’étiquette respiratoire et l’exclusion des personnes symptomatiques demeurent obligatoires en tout temps.

 

Pour plus d’informations sur les paliers d’alerte, consulter Québec.ca.

 

Pour plus d’informations sur les assouplissements en milieu de travail :

 


Vaccination contre la COVID-19 : À quand le tour des massothérapeutes ?

 

La campagne de vaccination contre la COVID-19 bat son plein au Québec. Déjà, la majorité des personnes incluses dans les groupes les plus vulnérables ont reçu une première dose de vaccin. Alors que l’accessibilité de la vaccination s’élargit, plusieurs se demandent quand les massothérapeutes pourront être vaccinés. Voici ce que nous savons sur le sujet à l’heure actuelle. 

 

Dans quelle priorité de vaccination se trouvent les massothérapeutes ?

Les massothérapeutes font partie de la priorité 9 pour la vaccination contre la COVID-19, c’est-à-dire les adultes de moins de 60 ans sans maladie chronique ou problème de santé augmentant le risque de complications, mais qui assurent des services essentiels et qui sont en contact avec des usagers. Il faut savoir qu’il revient au Comité sur l’immunisation du Québec d’établir les priorités de vaccination contre la COVID-19, lesquelles se basent sur différents critères comme l’âge, le risque de complication et de décès associé à une infection à la COVID-19, la présence de maladie chronique et le risque de survenue d’une éclosion dans le milieu de vie ou de travail. Pour plus d’information sur les groupes prioritaires pour la vaccination contre la COVID-19 au Québec, consultez l’avis du Comité sur l’immunisation du Québec

 

Je suis massothérapeute, puis-je prendre rendez-vous pour me faire vacciner ?

Oui. En effet, depuis le 14 avril 2021, tous les massothérapeutes (priorité 9) peuvent prendre rendez-vous pour recevoir leur première dose de vaccin, et ce, dans toutes les régions du Québec. Pour connaître les priorités de vaccinations ouvertes dans votre région, rendez-vous sur Quebec.ca, puis sélectionnez « Groupes en cours de vaccination » dans le menu gris au haut de la page (voir image ci-bas).

*** Prendre note que certains massothérapeutes ont été refusés par certains centres de vaccination jusqu’à présent. Il a été remarqué que la priorité 9 n’est pas appliquée de manière uniforme.***

 

Comment puis-je prendre rendez-vous pour recevoir un vaccin contre la COVID-19 ?

Rendez-vous sur la plateforme Clic Santé. Par la suite, sélectionnez « Vaccin COVID-19 » et saisissez votre code postal. Il ne vous restera qu’à sélectionner la date et l’heure de votre rendez-vous, à remplir les champs demandés et à confirmer le tout. Si vous éprouvez des difficultés lors de la prise de votre rendez-vous, nous vous invitons à consulter la marche à suivre détaillée (avec un tutoriel vidéo) pour l’inscription à la vaccination contre la COVID-19 publiée par le gouvernement du Québec.  

 

On me demande d’apporter une preuve d’emploi lors de mon rendez-vous de vaccination. De quoi s’agit-il ?

Lors de la prise de votre rendez-vous de vaccination sur la plateforme Clic Santé, on vous demandera d’apporter une preuve d’emploi au moment de vous faire vacciner. Ce document permettra à l’équipe de vaccinateurs de confirmer que vous faites bien partie de la priorité 9. La preuve d’emploi est une lettre signée par votre employeur qui atteste que vous travaillez bien pour son entreprise en tant que massothérapeute. Si vous êtes travailleur autonome ou êtes le propriétaire de votre clinique de massothérapie, votre carte de membre de la Fédération québécoise des massothérapeutes constitue une preuve d’emploi valide, puisqu’elle confirme que vous pratiquez la massothérapie dans la province. 

 

Pour toute autre question sur la vaccination contre la COVID-19, visitez Quebec.ca

 


Mise à jour : recommandations de l’Institut national de santé publique (INSPQ)

 

Le 12 février dernier, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a mis à jour ses recommandations intérimaires pour les soins en cabinet privé. Voici les principaux changements qui s’appliquent à la pratique de la massothérapie :

  • Le port du masque de procédure est désormais recommandé pour les clients en massothérapie. Jusqu’à maintenant, les clients pouvaient choisir de porter le masque de procédure ou le couvre-visage pendant un soin de massothérapie. Depuis le 12 février 2021, l’INSPQ recommande que les clients portent un masque de procédure de qualité.
  • Pour répondre aux exigences de qualité de l’INSPQ, les masques de procédure doivent satisfaire à la norme ASTM-F2100. Les masques qui répondent à la norme EN 14683 (type IIR) peuvent aussi être utilisés.
  • Afin de s’assurer de la qualité des masques de procédure, l’INSPQ recommande aux massothérapeutes de les fournir à leurs clients, et ce, dès leur arrivée au rendez-vous de massage.

Rappel

  • Toujours selon l’INSPQ, le massothérapeute doit changer son masque de procédure au minimum toutes les 4 heures, ou plus souvent si celui-ci est humide, souillé ou endommagé.

Notez que l’obligation du port du masque dans les lieux publics fermés (incluant les cliniques de massothérapie) s’applique maintenant à toute personne de 10 ans et plus (recommandé chez les 2 à 9 ans). Pour plus d’informations sur les exclusions à cette obligation, consulter le site Québec.ca.

Nous avons mis à jour le Guide de reprise des activités professionnelles des massothérapeutes agréé.e.s pour tenir compte des changements apportés aux recommandations de l’INSPQ. Pour le consulter, cliquez ICI.

masque


 

Communiqué du 19 janvier 2021

Couvre-feu : Confirmation du Ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec

 

Vous avez été nombreux à nous interpeller ces derniers jours afin de savoir si le couvre-feu en vigueur, entre 20 h et 5 h du matin, s’applique véritablement aux massothérapeutes du Québec. Dans le souci de vous partager une information juste et valide, veuillez prendre note du courriel de confirmation ci-dessous reçu le lundi  18 janvier 2021 du cabinet du Ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec. Dans ce courriel, vous pouvez constater que les services de massothérapie ne sont pas visés par le couvre-feu et bénéficient d’une dérogation tel que précisé dans le décret paru dernièrement à cet effet. Cette nouvelle confirmation va dans la continuité de ce que nous vous avions déjà mentionné dans notre communiqué du 8 janvier dernier.

 

 

 


 

Communiqué du 8 janvier 2021

Précisions sur le couvre-feu et le resserrement des mesures de santé publique

 

L’annonce du resserrement des mesures sanitaires en vigueur jusqu’au 8 février pour contrer la progression de la COVID-19 au Québec, notamment l’imposition d’un couvre-feu de 20 h à 5 h, a suscité de nombreuses questions parmi les membres de la FQM et les massothérapeutes du Québec. Comme vous l’avez constaté à la lecture de notre communiqué paru le 7 janvier, les massothérapeutes peuvent poursuivre leurs activités professionnelles.

 

Précisions concernant le couvre-feu

Tel qu’annoncé dans cet article de Radio-Canada du 7 janvier 2021  et confirmé par le décret du gouvernement, les clients pourront se rendre chez le massothérapeute et en revenir, même après le couvre-feu. Il en est de même pour les massothérapeutes qui se déplacent pour travailler au domicile du client, dans une clinique ou encore dans un SPA.

 

Preuves de déplacement après 20 heures

Les massothérapeutes travaillant dans un spa ou dans une clinique après 20 heures pourraient devoir présenter un justificatif. L’attestation – Déplacement durant le couvre-feu décrété par le gouvernement du Québec – (lien téléchargeable) pourra être complétée par l’employeur.

Pour les massothérapeutes se déplaçant à domicile ou pour les clients en massothérapie, des justificatifs tels une preuve de rendez-vous, une carte de membre, un reçu ou une facture pourraient être acceptables. Il vous est également possible de photocopier le courriel de confirmation du MSSS (ci-haut) et remplir les formulaires concernant :

Dans le cas d’une interception policière durant la période du couvre-feu, les massothérapeutes et les clients auront à justifier par un ensemble de preuves la raison du déplacement. Considérant que le fardeau de la preuve revient aux citoyens, c’est la police en déterminera la validité.

 

Rappel à propos de la massothérapie dans les SPAS

Les SPAS seront fermés à l’exception des soins de massothérapie qui pourront être dispensés. Cependant, il est important de vous rappeler qu’il n’est pas possible de vendre sur les lieux ou à l’occasion d’une prestation de services de massothérapie des produits qui sont interdits pour la vente.


 

Communiqué du 7 janvier 2021

Mise à jour concernant le confinement du 9 janvier au 8 février inclusivement

 

Les massothérapeutes, incluant celles et ceux qui travaillent dans un spa, pourront poursuivre leurs activités professionnelles, malgré le resserrement des mesures visant à limiter la propagation de la COVID-19 dans la province. 

Le cabinet du premier ministre a confirmé à la FQM que le décret autorisant la poursuite de la massothérapie pendant la période des fêtes s’applique toujours. 

On peut aussi lire sur le site du gouvernement du Québec : « Les services professionnels de soins de santé (dentistes, optométristes, physiothérapeutes, massothérapeutes, ostéopathes, etc.) ne sont pas visés par ces fermetures et pourront poursuivre leurs activités » (Québec.ca). 

 

Personnel administratif autorisé dans les cliniques

Les employés dont la présence physique est jugée nécessaire pour maintenir les activités de la clinique sont autorisés à se présenter sur leurs lieux de travail (p. ex.: adjointe, réceptionniste ou personnel d’entretien).

 

La FQM maintient ses activités en télétravail 

Nos bureaux resteront fermés pour la durée du confinement, mais tous nos services sont maintenus en télétravail. 


 

Communiqué du 17 décembre 2020

La massothérapie ouverte du 25 décembre au 11 janvier : reconnaissance comme soin thérapeutique 

 
Voici la confirmation écrite du Cabinet du premier ministre que les soins de massothérapie peuvent continuer du 25 décembre au 11 janvier. 
 
Il était important d’attendre cet écrit officiel en provenance du Cabinet du premier ministre afin de vous partager la nouvelle et d’éclaircir la zone grise de manière définitive.
 
Bon travail à tous pendant les fêtes et continuez à être exemplaires avec les normes sanitaires afin d’amener la professionnalisation de la massothérapie encore plus loin. Nous pouvons maintenant bel et bien affirmer de source officielle que la massothérapie est un soin personnel ET thérapeutique! Veuillez bien prendre note des précisions concernant la vente de produits. 
 

Communiqué du 29 septembre 2020

Palier d’alerte rouge : Les massothérapeutes poursuivent leurs activités 

Les mesures du gouvernement pour freiner la deuxième vague de COVID-19 ont été resserrées pour plusieurs régions, qui passeront au niveau d’alerte maximale le jeudi 1er octobre 2020. En date d’aujourd’hui, voici les réponses que nous sommes en mesure de vous fournir en lien avec les questions que nous avons reçues de nos membres. Veuillez surveiller nos mises à jour, car les mesures pourraient être appelées à changer. 

 

Quelles régions et MRC deviennent des zones rouges ?

Vous pouvez vérifier le statut de votre région en consultant la carte des paliers d’alerte sur le site du gouvernement du Québec. Nous vous recommandons de la consulter attentivement et régulièrement. Prenez note que certaines régions passent partiellement au rouge, selon les MRC concernées. 

Quel est l’impact d’un changement en zone rouge sur la massothérapie 

Les services de massothérapie maintiennent leurs activités en zone rouge, toujours dans le respect des mesures sanitaires de l’INSPQ et de la CNESST

Puis-je continuer à recevoir ma clientèle dans mon cabinet privé à domicile 

Oui. Une vérification effectuée par le Comité sectoriel de la main-d’œuvre auprès du ministère de la Santé et des Services sociaux confirme que cette activité est permise pour les soins thérapeutiques en cabinet privé, dans le respect des mesures sanitaires. Nous rappelons que si vous offrez des soins thérapeutiques à votre domicile, la majorité des municipalités exige un permis d’occupation pour votre activité commerciale. Si un voisin se plaint de visiteurs à votre domicile, vous pourrez donc démontrer que vous êtes en règle. 

Puis-je masser mes clients à leur domicile 

Oui. Les « personnes offrant service ou soutien » sont acceptées en tant que visiteurs dans les domiciles (Québec.ca). 

Puis-je me déplacer d’une région rouge vers une région d’une autre couleur pour effectuer mon travail (spa, clinique, domicile du client) 

Oui. Les travailleurs peuvent se déplacer d’une région à l’autre (Québec.ca). La FQM recommande cependant une grande prudence et rappelle que les déplacements interrégionaux sont non recommandés en général. 

Les spas demeurent-ils ouverts 

Les circuits d’eau sont fermés, mais les services de massothérapie peuvent se poursuivre. La FQM suit la situation de près et vous informera si les mesures changent. 

Peut-on masser en CHSLD, en milieu de soin et en résidence pour personnes âgées ?

La FQM effectue actuellement des vérifications sur cette question. En attendant, nous vous recommandons de vérifier auprès de l’établissement en question pour connaître les mesures en place. 

Les cours de massothérapie en présentiel peuvent-ils continuer 

Oui. À l’heure actuelle, les institutions d’enseignement ne sont pas fermées en zone rouge. Les mesures de la CNESST pour les milieux de la formation qualifiante doivent être respectées. 

Que faire si nous vivons de l’anxiété face au risque d’infection ?

Des ressources sont à votre disposition sur le site du gouvernement du Québec. Vous pouvez également contacter le service Info-Social en composant le 8-1-1. 

Une aide financière gouvernementale sera-t-elle disponible si nous devons cesser nos activités en raison d’une infection à la COVID-19 ou d’un isolement prescrit par la santé publique ?

Une série de programmes fédéraux d’aide financière sont en attente d’adoption au parlement du Canada. La PCU sera remplacée par la Prestation canadienne de relance économique (PCRE) en ce qui concerne les travailleurs autonomes, tandis que les salariés seront redirigés vers l’assurance-emploi avec des conditions assouplies. Une Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) est également prévue pour les arrêts de travail dus à la COVID-19 (plus d’informations). Nous vous informerons lorsque ces programmes seront en vigueur.


Infolettre du 17 septembre 2020

Massothérapie en temps de pandémie : Questions et réponses

Nous avons rassemblé en un seul endroit un grand nombre de questions et réponses pertinentes à votre pratique dans le contexte de la pandémie. En savoir plus…

 


Communiqué du 31 juillet 2020

Précisions sur l’obligation du port du couvre-visage 

Comme vous le savez déjà, le gouvernement du Québec a décrété l’obligation du port du masque ou du couvre-visage dans les lieux publics de la province à partir du 18 juillet 2020. Alors que certaines exceptions au port du masque par le client portaient à confusion en contexte de soin, la FQM a communiqué avec les autorités.

 

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) confirme que le client doit obligatoirement porter le masque ou le couvre-visage pendant un soin de massothérapie, sauf si le soin nécessite de l’enlever

Dans ce contexte, le MSSS a également confirmé à la FQM que le client peut être exempté de l’obligation de porter le masque lors d’un soin de massothérapie dans les situations suivantes :

  • massage du visage ; 
  • difficulté à respirer lorsque le client est placé en décubitus ventral avec le visage dans l’appui-tête.

 

Nous rappelons que les exceptions générales suivantes s’appliquent aussi en contexte de soin de massothérapie : 

  • « les enfants de moins de 12 ans. Toutefois, le port du masque ou du couvre-visage est recommandé pour les enfants de 2 à 11 ans. Il est non recommandé pour ceux de moins de 2 ans ;
  • les personnes dont la condition médicale particulière empêche le port du masque ou du couvre-visage :
    • les personnes qui sont incapables de le mettre ou de le retirer par elles-mêmes en raison d’une incapacité physique,
    • les personnes qui présentent une déformation faciale,
    • les personnes qui, en raison d’un trouble cognitif, une déficience intellectuelle, un trouble du spectre de l’autisme, un problème de toxicomanie ou un problème de santé mentale sévère, ne sont pas en mesure de comprendre l’obligation ou pour lesquelles le port du masque ou du couvre-visage entraîne une désorganisation ou une détresse significative,
    • les personnes qui présentent une affection cutanée sévère au niveau du visage ou des oreilles qui est aggravée significativement en raison du port du masque ou du couvre visage. » (Québec.ca)

 

Précisions sur les conditions médicales particulières : 

« Par ailleurs, les personnes souffrant d’une condition chronique, incluant les maladies cardiovasculaires et les maladies pulmonaires, ne font pas partie des personnes exemptées de porter le masque ou le couvre-visage. Lorsque cela est possible, ces personnes devraient privilégier l’utilisation du masque de procédure puisqu’il offre une meilleure protection contre le virus. » (Québec.ca)

 

Quel impact pour les massothérapeutes? 

Le gouvernement précise, à propos des professionnels sur leur lieu de travail, que « Ces personnes demeurent soumises aux règles spécifiques qui leur sont applicables en matière de santé et de sécurité du travail quant au port du masque ou du couvre-visage » (Québec.ca). Cela signifie que vous devez continuer de porter le masque de procédure de qualité tel que demandé par l’INSPQ et la CNESST. Il est important de noter qu’en dehors de vos fonctions et de votre local, vous êtes assujetti à la même obligation que tous les citoyens. Vous devez donc porter le masque ou le couvre-visage dans les halls d’entrée, dans les ascenseurs et dans les aires d’accueil de l’immeuble où vous travaillez.


 

Guide de reprise des activités conforme aux mesures de la santé publique 

La FQM a créé un Guide de reprise (version anglaise disponible ici) qui clarifie les mesures à mettre en place et l’équipement à utiliser, afin de travailler de manière sécuritaire, tant pour le massothérapeute que le client. Le guide met en pratique les mesures de la CNESST et de l’INSPQ pour la reprises des soins thérapeutiques dans le contexte de la COVID-19. Ce guide est accompagné d’une formation de 6h élaborée par une microbiologiste et animée par une infirmière clinicienne spécialisée. Cette formation est offerte gratuitement aux massothérapeutes agréé.e.s (voir plus bas). 

reprise activités


 

Déclaration du client 

La FQM propose également à ses membres une décharge de responsabilité professionnelle (déclaration du client) en format imprimable et numérique (accès exclusif sur le portail des membres en français et en anglais). L’utilisation de cette décharge par le massothérapeute est facultative. 


 

Fournisseurs d’équipement de protection  

La FQM travaille depuis plusieurs semaines sur la question de l’équipement de protection et des produits désinfectants, des fournisseurs et des normes de qualité. Pour votre sécurité ainsi que celle de vos clients, vos masques de procédure et les produits désinfectants doivent répondre aux normes de qualité de Santé Canada. 

Afin vous aider à vous procurer des équipement de qualité auprès de fournisseurs fiables capables de livrer, la FQM effectué un travail de recherche et produit un catalogue de commande. Notez que certains équipements de protection présentés dans le catalogue sont optionnels. Veuillez vous référer à la procédure de reprise afin d’identifier le matériel dont vous aurez besoin.

 


Communiqué du 21 mai 2020

Conditions de la réouverture de la massothérapie 

Les entreprises de soins thérapeutiques, incluant la massothérapie, ont été autorisées à reprendre leurs activités à partir du 1er juin 2020 partout au Québec, dans le respect des mesures de l’INSPQ et de la CNESST.

Une confirmation écrite du cabinet du premier ministre a également été obtenue pour les massages au domicile du massothérapeute et du client, ainsi que les services en entreprise. Les spas ont également été autorisés à offrir des massages, suivant une précision du Ministre du Travail.

Concernant les exigences concernant l’accès au cabinet de massothérapie, on peut lire :

« À noter que les clients d’un commerce autre qu’un commerce de détail et qui est autorisé à ouvrir pourront passer par les aires communes d’un édifice ou d’un bâtiment pour se rendre à ce commerce, pourvu que cet édifice ou ce bâtiment ne soit ni un hôpital, ni un CHSLD, ni une résidence pour personnes âgées. Évidemment, tout en respectant les règles sanitaires émises par les autorités de santé publique. » (Québec.ca)


 

Formation en ligne de la FQM (6 h) 

Hygiène, asepsie et prévention des infections en massothérapie 

Disponible en différé : Cette formation en ligne offerte en quatre parties au mois de mai 2020 est disponible en différé pour les membres FQM exclusivement. Vous pouvez y accéder sur le Portail des membres. Les heures de formation seront comptabilisées à votre dossier après une validation des connaissances sous forme de questionnaire en ligne. 

Cette formation a été conçue par une microbiologiste et est animée par une infirmière clinicienne spécialisée et formatrice agréée. En vous offrant cette formation, la FQM souhaite vous permettre d’acquérir des connaissances en matière d’hygiène, d’asepsie et de prévention des infections qui vous aideront à adapter votre pratique afin de la rendre sécuritaire autant pour vous que pour vos clients, et ce, peu importe le lieu de travail. 

Contenu : La formation de la FQM couvre non seulement la COVID-19, mais aussi les autres infections les plus souvent rencontrées en massothérapie (p. ex., grippe, rhume, gastroentérite et infections cutanées). La procédure de reprise y est expliqué ainsi que tous les équipements de protection nécessaires. Nous encourageons tous nos membres à faire cette formation.

Une attestation de formation vous est envoyée par courriel après cette formation.

formation hygiène


 

Assurances professionnelles 

Depuis toujours et surtout dans le contexte actuel de pandémie, la FQM vous recommande fortement de souscrire à une assurance professionnelle. Notre partenaire BFL Canada offre des tarifs avantageux aux membres FQM (lien d’inscription). 

 


 

La FQM

Pour communiquer avec notre équipe : 

Téléphone : 514 597-0505 ou sans frais 1 800 363-9609 (de 8 h 30 à 16 h 30) 

Courriel : administration@fqm.qc.ca 

 

Nous croyons en la force de la communauté de la Fédération afin de traverser cette épreuve ensemble. 

L’équipe FQM et son conseil d’administration