Collaboration Massothérapie

La mission de la Fédération québécoise des massothérapeutes consiste à qualifier et à supporter les massothérapeutes dans leur pratique professionnelle; à informer et à protéger le public.

Dans le cadre de cette mission dont les deux axes sont indissociables, la Fédération poursuit les objectifs suivants :

  • s’assurer de la compétence professionnelle des massothérapeutes;
  • offrir aux massothérapeutes les ressources nécessaires à la viabilité de leur pratique;
  • promouvoir les bienfaits de la massothérapie;
  • protéger le public en s’assurant que le massothérapeute agréé par la FQM soit tenu responsable en cas de faute déontologique et, le cas échéant, qu’il se conforme à une procédure disciplinaire.

Pour réaliser sa double mission, la FQM s’est donné les moyens prioritaires suivants :

Enfin, pour donner un sens à sa mission, la Fédération attache de l’importance aux valeurs suivantes :

  • l’intégrité sans compromis;
  • le respect de l’individu (qu’il soit client, employé, partenaire, membre ou bénévole);
  • la transparence dans ses faits, gestes et responsabilités;
  • une vision globale pour comprendre et appréhender la réalité;
  • le caractère bénévole de ses activités.

La Fédération québécoise des massothérapeutes a comme vision la professionnalisation de la massothérapie au Québec :

  • La professionnalisation exige que la massothérapie soit reconnue de niveau thérapeutique et relève du secteur de la santé. La détente constitue un point de départ, une étape dans l’évolution de la profession, mais n’est pas une finalité en soi.
  • La professionnalisation identifie trois approches majeures qui répondent à cet aspect thérapeutique : le biomécanique, l’énergétique et le psychocorporel. Ces approches travaillent différemment sur le corps humain, mais elles aboutissent à des résultats similaires. La massothérapie est une discipline inclusive : la Fédération regroupe des massothérapeutes utilisant des approches et des familles de techniques qui ont tous un objectif thérapeutique.
  • La professionnalisation passe par une formation répondant à des standards éducatifs reconnus. La FQM adhère au principe que le terme de thérapeute doit correspondre à une formation de base rigoureuse et équivalente à d’autres professionnels du milieu de la santé. Quant aux écoles de massothérapie, la Fédération les considère comme des partenaires dans l’accomplissement de cette vision.
  • La professionnalisation amène un encadrement strict de la profession. La Fédération souscrit au précepte que les massothérapeutes ont des comptes à rendre, d’abord à leurs clients, et par la suite à leurs pairs.
  • La professionnalisation oblige une reconnaissance par les autorités politiques, par le public, par le milieu même de la massothérapie et par les professionnels de la santé. Cette reconnaissance peut prendre plusieurs facettes et la Fédération s’emploiera à y travailler continuellement.