Un complément à la médecine

• Au Canada, une personne sur dix souffre de diabète. La massothérapie peut-elle contribuer à en prévenir les complications?

Le diabète est une maladie chronique incurable causée par un dysfonctionnement du métabolisme des glucides. En termes plus clairs, le sucre (glucose), qui se veut la source première d’énergie de l’organisme, devient incapable d’entrer dans les cellules et s’accumule dans le sang.

Une maladie insidieuse

Les symptômes du diabète s’installent sans qu’on les remarque : on a soif, on manque d’énergie, notre peau devient plus sèche. Avec le temps, on a plus souvent envie d’uriner, notre vision s’embrouille, nos plaies guérissent plus lentement.

Ces symptômes sont provoqués par une augmentation de la glycémie, soit le taux de sucre dans le sang. Le problème, c’est qu’avec le temps, une glycémie élevée peut endommager les organes. En effet, le sang circule moins bien chez la personne diabétique. Il se rend donc plus difficilement aux capillaires, ces petits vaisseaux sanguins qui irriguent notamment les yeux, les reins et les extrémités du corps comme les pieds et les mains.

Pour connaître les complications possibles du diabète, cliquez ici

Le meilleur moyen de prévenir les complications liées au diabète est de contrôler le taux de sucre dans le sang. Des changements alimentaires, la pratique d’activités physiques et la prise de médicaments aideront évidemment la personne diabétique. Mais qu’en est-il de la massothérapie?

Le massage chez la personne diabétique*

Selon un sondage mené en 2012 aux États-Unis, un diabétique sur quatre (26,2 %) aurait recours à une approche complémentaire ou alternative dans la prise en charge de sa maladie, que ce soit pour le traitement, le bien-être ou une combinaison de ces deux raisons[1]. Parmi les approches les plus utilisées chez les diabétiques, notons les produits de santé naturels, la chiropractie et la massothérapie. Il est à noter que les participants ont rapporté une meilleure perception de contrôle sur leur maladie lorsqu’ils avaient recours aux approches complémentaires et alternatives, dont la massothérapie.

En entraînant un état de bien-être et de relaxation, le massage contribue à une meilleure gestion du stress associé au diabète. En outre, il pourrait même prévenir et améliorer la gestion des complications liées à la maladie.

Mais attention! Il existe des contre-indications locales et absolues au massage chez la personne diabétique. On parle par exemple d’un diabète non contrôlé, d’un épisode d’hypoglycémie ou de la présence d’un ulcère ou d’une plaie. En cas de doute, il est recommandé au massothérapeute d’obtenir une autorisation du médecin traitant avant de procéder au massage.

* La massothérapie se veut une approche complémentaire qui, lorsqu’elle est adaptée à l’état de santé d’une personne et pratiquée par un massothérapeute bien formé et compétent, peut contribuer à la prise en charge de plusieurs maladies, dont le diabète. La massothérapie ne remplace pas un traitement médical, mais s’inscrit dans une vision d’interdisciplinarité et devrait être prodiguée en complémentarité d’autres disciplines en santé (médecine, soins infirmiers, physiothérapie, chiropractie, etc.).

Ce que dit la recherche

La neuropathie est l’une des complications fréquentes du diabète. En fait, un diabète non contrôlé peut endommager les nerfs, dont ceux qui se rendent aux pieds, provoquant ainsi un engourdissement, des picotements, une sensation de brûlure, une perte de sensibilité et de la douleur. Ces symptômes pourraient cependant être soulagés par le massage.

  • En 2015, des chercheurs thaïlandais ont évalué l’effet du massage thaï des pieds et des jambes chez les diabétiques souffrant de neuropathie périphérique[2]. Pour ce faire, ils ont comparé l’effet d’un massage de 30 minutes, répété à raison de trois fois par semaine pendant deux semaines, à celui d’offrir de l’information sur le soin des pieds. Les chercheurs ont conclu à l’efficacité du massage thaï des pieds et des jambes pour améliorer non seulement l’équilibre, mais aussi l’amplitude de mouvement et les sensations aux pieds chez les personnes souffrant de neuropathie diabétique.
  • Plus récemment, une étude a montré le potentiel de la massothérapie combinée à l’aromathérapie pour diminuer la douleur neuropathique et la qualité de vie chez les personnes diabétiques[3].

 Pour vous aider à contrôler votre diabète

  • Surveillez ce que vous mangez. Limitez votre consommation de sucre et privilégiez les aliments riches en fibres comme les fruits, les légumes et les produits faits de grains entiers, qui vous aideront à régulariser votre glycémie. Pensez également à manger à des heures régulières. Au besoin, consultez une nutritionniste.
  • Contrôlez votre poids. On sait aujourd’hui qu’un surplus de poids empêcherait l’insuline d’être utilisée adéquatement par l’organisme et, ce faisant, au sucre de pénétrer dans les cellules. En perdant quelques kilos, il vous sera plus facile de contrôler votre glycémie, mais aussi votre pression artérielle et votre taux de mauvais cholestérol.
  • Bougez. Ce n’est pas un secret : être actif physiquement est bon pour la santé. En pratiquant régulièrement une activité physique, il vous sera plus facile de contrôler votre glycémie, mais aussi de perdre du poids.

 Pour aller plus loin 

[1] Rhee, T. G. et coll. (2018). Complementary and alternative medicine in US adults with diabetes: Reasons for use and perceived benefits. Journal of Diabetes, 10:310-319.
[2] Chatchawan, U. et coll. (2015). Effects of thai foot massage on balance performance in diabetic patients with peripheral neuropathy: a randomized parallel-controlled trial. Medical Science Monitor Basic Research, 21:68-75.
[3] Metin, Z. G. et coll. (2017). Aromatherapy massage for neuropathic pain and quality of life in diabetic patients. Journal of Nursing Scolarship, 49(4):379-388.