Le massage-yoga thaïlandais allie les positions du yoga, la spiritualité et la méditation ainsi que les bienfaits du toucher thérapeutique par le massage.

Travailler les lignes d’énergie est la base du massage thaïlandais. La médecine thaïlandaise est basée sur la croyance qu’une force vitale intrinsèque ou énergie (prana) circule dans le corps. Pour créer santé et vitalité, il est essentiel de permettre à cette énergie de circuler librement. Lorsque le prana est bloqué ou restreint, malaise ou maladie surviennent, ce qui peut se manifester physiquement, émotionnellement ou même spirituellement. Le but principal du massage est de libérer de tels blocages et permettre à l’énergie de circuler le long des sen. Même sans être basé sur le système de méridiens chinois, le système de l’énergie sen est très similaire.

Sauter vers la rubrique :

Histoire

Le massage thaïlandais tire ses origines de l’arrivée de moines et médecins bouddhistes en Thaïlande il y a plus de 2 500 ans. Ces origines appartiennent en particulier à Jivaka Kumar Bhaccha, le physicien personnel de Bouddha. Le massage thaïlandais, développé dans l’environnement des temples bouddhistes, reflète l’esprit de metta (l’amour inconditionnel et la compassion) et de vipassana (la conscience du moment actuel). C’est une combinaison de techniques alliant yoga, Âyurveda (médecine traditionnelle indienne) et méditation.

À l’origine, la transmission du savoir-faire du massage thaïlandais était orale, de maître à élève ou au sein même de la famille.

Ce n’est que vers la fin des années 80, début 90, que cette approche se démocratise en Occident.

Applications et effets

Le massage thaïlandais s’inscrit dans les techniques de massothérapie, mais se distingue par trois caractéristiques :

  • Les étirements : exercices basés sur une approche yogique, ils se font en binôme avec le praticien.
  • Le travail énergétique : c’est le massage en tant que tel, pratiqué avec les paumes et les pouces, mais parfois aussi avec les bras, avant-bras, coudes et pieds.
  • La méditation

L’aspect méditatif est très présent. Il s’agit de se recentrer sur soi par la pratique du yoga, mais les postures et les mouvements sont prodigués par le thérapeute tout en respectant la flexibilité et le rythme de chacun.

Indications et contre-indications

En travaillant le corps physiquement et énergiquement, le massage thaïlandais produit un effet thérapeutique élevé qui aide à soulager des maux communs tels la douleur du bas du dos, l’arthrite, les maux de tête, les difficultés digestives, les problèmes menstruels et de la ménopause ainsi que des conditions liées au stress, procurant aussi un sentiment général de relaxation aidant les gens à traiter leurs problèmes émotionnels.

Il existe cependant des contre-indications absolues au massage-yoga thaïlandais comme : la fièvre, l’hémophilie sévère, les maladies contagieuses, la décalcification osseuse, l’ostéoporose sévère, l’arthrite rhumatoïde en phase aiguë, la phlébite.

N’hésitez pas à consulter votre médecin traitant avant de prendre rendez-vous, afin de vous assurer que vous pourrez recevoir le massage en toute sécurité.

Déroulement d’une séance

Le massage-yoga thaïlandais est le massage du corps entier, pratiqué sur un matelas au sol, dans des vêtements amples et confortables. Il incorpore certains mouvements du tai-chi, une gestuelle rythmique, des pressions exercées avec les paumes des mains et les pouces le long des lignes d’énergie (lignes « sen »), des étirements en douceur et l’utilisation consciente de la respiration. Le praticien utilise ses mains, pieds, bras et jambes pour guider le client dans des postures de yoga variées, tout en restant concentré sur l’alignement du centre de leurs propres corps.

Pendant une session, le praticien porte une attention particulière au degré de souplesse et à la respiration du client alors qu’il bouge doucement l’individu dans différentes poses. Chaque posture est conçue de manière à « ouvrir » le corps et permettre la libre circulation de l’énergie le long des lignes sen (dont 72 000 ont été retracées, même si le massage thaïlandais se concentre sur 10 principales). Cette « ouverture » augmente la mobilité et la souplesse des articulations, améliore la circulation, tonifie les organes et soulage les tensions musculaires et émotionnelles.

La dimension spirituelle de cette technique peut amener le praticien à réciter une prière ou un mantra en début et fin de séance, afin de se centrer et de respecter la tradition.

 

Pour en apprendre davantage sur le massage-yoga thaïlandais:

Massages énergétiques et santé – Ce que dit la recherche