Le Massager

Massages énergétiques et santé

Des percées scientifiques prometteuses

Au cours des dernières années, plusieurs chercheurs se sont penchés sur les effets des techniques de massage énergétiques en présence de différentes pathologies. Bien que la recherche soit encore embryonnaire, les résultats s’avèrent prometteurs.

Tui Na et spasticité

On définit la spasticité comme un état d’hypertonie musculaire d’origine neurologique ou, en d’autres mots, une contraction musculaire excessive. En 2017, une équipe de chercheurs chinois a évalué l’efficacité du massage Tui Na chez 90 patients présentant une spasticité des membres supérieurs ou inférieurs à la suite d’un accident vasculaire cérébral[1]. La moitié des participants a reçu un massage Tui Na de 20 à 25 minutes par membre, à raison de cinq jours par semaine pendant quatre semaines. L’autre moitié a reçu un faux massage Tui Na dans lequel le thérapeute n’appliquait que des frictions. Au terme de l’étude, les chercheurs ont conclu que le Tui Na était plus efficace que le placebo pour réduire les symptômes de spasticité à la suite d’un accident vasculaire cérébral.

Massage Amma et Parkinson

Le Parkinson est une maladie dégénérative affectant le système nerveux central dont les symptômes caractéristiques comprennent des tremblements et une rigidité musculaire. Récemment, des chercheurs japonais se sont intéressés aux effets immédiats d’une séance de massage Amma de 40 minutes sur les symptômes physiques de 20 patients atteints de Parkinson[2]. Au terme de l’étude, les chercheurs ont observé une réduction significative des symptômes de la maladie après un massage, notamment en ce qui concerne la rigidité musculaire, les difficultés de mouvement, la douleur et la fatigue. Le massage Amma s’avère donc, dans l’étude, une approche très intéressante pour les patients atteints de Parkinson. De plus, ce type de massage se pratique sur les vêtements, ce qui en fait une approche accessible pour ces patients.

Massage-yoga thaïlandais et santé des os

Il est reconnu aujourd’hui que l’exercice physique favorise l’augmentation de la masse osseuse ou, du moins, contribue à en ralentir le déclin. Des chercheurs thaïlandais ont donc voulu savoir si le massage-yoga thaïlandais avait un impact sur la santé osseuse des femmes ménopausées, chez qui la masse osseuse décline plus rapidement que dans le reste de la population[3]. Ainsi, 48 participantes ont reçu soit un massage-yoga thaïlandais deux fois par semaine pendant quatre semaines, soit aucun traitement. Par la suite, les groupes furent inversés. Les chercheurs ont conclu que le massage-yoga thaïlandais favorisait la formation osseuse chez les femmes ménopausées, particulièrement chez celles qui étaient plus âgées ou qui avaient une constitution plus frêle.

[1] Yang, Y. et coll. (2017). Effectiveness and safety of Chinese massage therapy (Tui Na) on post-stroke spasticity: a prospective multicenter randomized controlled trial. Clinical Rehabilitation, 31(7):904-912. DOI 10.1177/0269215516663009

[2] Donoyama, N., Suoh, S., Ohkoshi, N. (2014). Effectiveness of Amma massage therapy in alleviating physical symptoms in outpatients with Parkinson’s disease: A before-after study. Complementary Therapies in Clinical Practice, 20:251-261. DOI 10.1016/j.ctcp.2014.07.010

[3] Saetung, S et coll. Thai traditional massage increases biochemical markers of bone formation in postmenopausal women: a randomized crossover trial. BMC Complementary and Alternative Medicine, 13:69. DOI 10.1186/1472-6882-13-69

 Rédaction Katia Vermette