Massothérapie et santé mentale

Par Bianca Dirani – thérapeute spécialisée en shiatsu

L’accompagnement en shiatsu

La relation d’aide apprise en shiatsu permet d’accompagner les personnes faisant de l’anxiété dans ce qu’elles vivent. Le shiatsu apporte donc la dimension de la connaissance de soi, du contact avec soi. Plus on se connaît soi-même, mieux on peut réagir lorsque l’anxiété se pointe. Comme le shiatsu aide à aller vers la cause du symptôme, il devient une excellente approche pour développer la connaissance de soi par différentes prises de conscience.

Pour tout problème de santé, la qualité de la relation thérapeutique est primordiale. Or, les personnes anxieuses ont particulièrement besoin de se sentir en confiance. Le thérapeute en shiatsu cultive les qualités suivantes : le non-jugement, ne pas imposer (je te suggère de… souhaites-tu essayer de…), respect du rythme, attitude empathique, favoriser l’autonomie (emmener la personne à trouver elle-même des pistes qui lui conviennent).

Apprivoiser l’anxiété

De nombreux spécialistes des troubles anxieux estiment que pour soigner l’anxiété, la meilleure approche demeure l’exposition à celle-ci.[i] Et c’est exactement ce que nous faisons en shiatsu ! Nous favorisons la prise de contact avec son anxiété afin de la transformer. En shiatsu, nous ramenons la personne au corps et aux sensations corporelles : « Quand je suis anxieux, que se passe-t-il dans mon corps ? Où cela se passe-t-il dans mon corps ? ». Cela l’aide à revenir aux sensations corporelles associées à l’anxiété et à sortir de sa tête. Elle retrouve un état de calme. Par ce contact avec elle-même, elle récupère un pouvoir sur ce qu’elle ressent et peut changer son mode de fonctionnement. Quand l’anxiété se manifeste, elle retrouve plus aisément un état de calme et gère mieux son état.

La médecine traditionnelle chinoise

Le thérapeute en shiatsu utilise ses connaissances en médecine traditionnelle chinoise (MTC) afin de cerner l’élément dominant de la personne (théorie des 5 éléments). Cela lui permet de trouver une stratégie personnalisée. Il est en mesure de trouver l’approche qui s’applique spécifiquement à l’individu et qui correspond à ses émotions, à ses attitudes, à son histoire, etc. C’est une aptitude considérable ! En effet, le thérapeute applique un soin spécialisé en fonction de la globalité de la personne.

Les manœuvres en shiatsu

On pense souvent que l’anxiété est seulement psychologique. On oublie qu’elle a des répercussions physiques aussi : oppression thoracique, noeud au niveau du plexus, sentiments de paralysie, etc. Le thérapeute en shiatsu va donc effectuer différentes manœuvres pour apaiser les malaises physiques qui y sont associés.

Aussi, ses connaissances en médecine traditionnelle chinoise vont assurément emmener le thérapeute en shiatsu à travailler des méridiens et des points d’énergie reliés à l’anxiété. Le thérapeute pourra aider la personne à mieux dormir, car l’insomnie vient souvent de l’anxiété.

La respiration est fondamentale. En shiatsu, beaucoup d’importance est accordée à la respiration. Le thérapeute emmène la personne à une meilleure hygiène respiratoire, autant par des manœuvres qu’il exécute que par des exercices qu’il suggère.

Conclusion

Le shiatsu est une approche tout indiquée pour accompagner les personnes anxieuses. Comme le shiatsu travaille autant physiquement qu’émotivement, la personne retrouve le contact avec elle-même et par le fait même, un certain pouvoir sur son malaise.

Bianca Dirani est thérapeute spécialisée en shiatsu. Après avoir étudié trois ans en shiatsu, elle enseigne cette technique depuis 2006 en première et deuxième année à l’Institut Guijek. Tout au long de son parcours, elle a su se perfectionner en ajoutant plusieurs spécialisations à son profil de formation continue. Bianca exerce également la massothérapie en cabinet privé depuis 2003. Parallèlement, elle pratique le taï-chi et le qi gong depuis 1998 et l’enseigne depuis bientôt 20 ans.

Ce qui la passionne dans toutes ces approches : « C’est d’affiner ma conscience corporelle et ma perception intérieure. Ainsi, ces trois arts deviennent une véritable méditation en mouvement ! »

[i] Repéré à La thérapie d’exposition : dans quels cas – Professeur Dirk Hermans (KU Leuven), MédiPédia

Consultez notre rubrique Trouver un massothérapeute agréé pour trouver un massothérapeute agréé près de chez vous.

Vous aimerez aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.