Lorsqu’on parle de massage sportif, on pense inévitablement à une intervention biomécanique. Or, en raison de son approche holiste misant sur la circulation de l’énergie à travers les méridiens, le shiatsu montre un intérêt indéniable dans le contexte d’une blessure sportive.

Avec la collaboration de Martha Lopez-Fonseca, Pascale Rabeau et Laura I. Rasse-Frick, massothérapeutes agréées spécialisées en shiatsu.

Basé sur les principes de la philosophie orientale, le shiatsu vise, par l’application de points de pression le long des méridiens, à éliminer les blocages et à remplir les vides afin de favoriser une circulation optimale de l’énergie à travers le corps.

Ses indications sont nombreuses et ses applications multiples : dissolution des tensions musculaires, détente, revitalisation de l’organisme, stimulation du processus d’autoguérison du corps.

Mais saviez-vous que le shiatsu est également efficace en prévention et pour le traitement d’une blessure sportive?

Prévenir une blessure sportive grâce au shiatsu

La pratique régulière d’un sport provoque inévitablement des tensions et des contractions dans les régions sollicitées. Ainsi, quand l’apport en sang n’est pas optimal ou qu’une contracture se chronicise, les tissus se fragilisent et deviennent plus susceptibles aux lésions.

Le massothérapeute spécialisé en shiatsu peut agir en prévention d’une blessure sportive, par exemple en favorisant la décontraction musculaire, en équilibrant l’énergie vitale et en activant le métabolisme chez son client. Son intervention se basera d’abord sur un questionnaire santé détaillant notamment le sport pratiqué et les muscles sollicités, la fréquence de l’entraînement et l’historique des blessures. Une évaluation palpatoire viendra ensuite compléter la collecte de données.

À terme, le massothérapeute sera en mesure de cerner les méridiens qui présentent des vides ou des stagnations d’énergie afin d’y intervenir. Pour rééquilibrer l’énergie à travers les méridiens, le massothérapeute misera entre autres sur des pressions, des étirements et des mobilisations musculaires et articulaires dans les zones sollicitées chez le sportif.

Le shiatsu et le sportif : en pratique

Dans une optique de prévention des blessures sportives, le massothérapeute spécialisé en shiatsu portera une attention particulière aux méridiens impliqués dans les fonctions musculaires et articulaires (foie et vésicule biliaire), de même que dans la qualité des liquides organiques (rein et rate). Les méridiens qui traversent les zones les plus sollicitées pendant l’entraînement du client devront également être évalués par le massothérapeute. Chez la personne qui pratique la course à pied par exemple, une attention particulière devra être portée aux méridiens qui traversent les jambes.

Tableau 1 : Exemples de méridiens à cibler dans le contexte d’une blessure sportive

Et en présence d’une blessure sportive?

Dans le contexte d’une blessure sportive, le massothérapeute spécialisé en shiatsu accompagnera son client en complémentarité* avec les différents professionnels de la santé qui le suivent : physiothérapeute, médecin, etc.

La présence d’une blessure sportive amènera le massothérapeute à cibler davantage son intervention. En effet, bien qu’un soin en shiatsu puisse être prodigué très tôt après une blessure, il est préférable de ne pas surcharger l’organisme d’informations.

En pratique, le thérapeute veillera à nourrir d’abord les zones présentant un vide, afin de fournir à l’organisme l’énergie nécessaire pour enclencher ou poursuivre son processus d’autoguérison. Pour ce faire, le massothérapeute :

  • Évaluera la blessure et les tissus lésés;
  • Vérifiera si les méridiens qui traversent la zone sont libres de tout encombrement;
  • Travaillera les méridiens environnants afin de cibler les endroits où la circulation (sanguine, lymphatique et énergétique) est moins efficace, en utilisant par exemple des pressions locales et à distance de la blessure;
  • Envisagera des mobilisations passives douces, ce qui favorisera la circulation et évitera l’ankylose dans les articulations.

Une blessure récente amènera le massothérapeute à travailler davantage en périphérie et en zone référée (région opposée à la blessure) afin de limiter la douleur et l’inconfort dans la région lésée et ainsi optimiser le processus d’autoguérison. En effet, une lésion provoque généralement des zones de compensation ailleurs dans le corps. En relaxant ces zones, le massothérapeute aidera le corps à récupérer plus efficacement.

En présence ou en prévention d’une blessure, il sera intéressant de cibler le méridien de la vessie. En stimulant et en harmonisant les fonctions organiques, le travail sur ce méridien favorisera la détente du client et la revitalisation de l’organisme. Bref, il maximisera le processus d’autoguérison.

*Si la blessure dépasse le champ de compétence du massothérapeute spécialisée en shiatsu, ce dernier gagnera à diriger son client vers un professionnel compétent.

Pour un massage efficace et sécuritaire

Comme dans tout massage, des précautions s’imposent afin d’assurer un massage efficace et sécuritaire pour le client. Le thérapeute devrait, par exemple, éviter les pressions trop fortes sur le site de la blessure et en périphérie, et privilégier des méthodes de bascule (étirements) et de frottement qui libéreront doucement les blocages énergétiques dans la zone blessée.

En d’autres mots, le soin doit être adapté à la condition du client, que ce soit en prévention ou en présence d’une blessure sportive.

Rédaction KATIA VERMETTE, réd. a.

katiavermette@hotmail.com