Soulager la fasciite plantaire : les ventouses en massothérapie

pied Techniques

En massothérapie, les ventouses thérapeutiques sont utilisées pour créer une décompression des tissus et augmenter le flux sanguin vers la zone travaillée. Dans les cas de fasciite plantaire, elles peuvent contribuer à soulager la douleur, à diminuer les tensions et à améliorer la guérison. Le point sur la pathologie et le soin.

 

Qu’est-ce que la fasciite plantaire ?

 

Le fascia plantaire, ou aponévrose plantaire, est une bande fibreuse qui s’étend du talon à la base des orteils, soutient la voûte plantaire et a pour fonction d’absorber les chocs. Il est essentiel à la marche, à la course et à l’élasticité du pied. Lorsque ce fascia est enflammé et douloureux, on parle de fasciite. Seul un médecin peut établir un diagnostic, mais trois signes peuvent indiquer sa présence : 1) une douleur localisée à l’attache du fascia, sur le talon ; 2) une douleur associée à la mise en charge, spécifiquement lors du lever et 3) un manque de dorsiflexion des orteils, de l’hallux ou de la cheville.

 

Au chapitre des facteurs de risque, on retrouve : le manque d’échauffement lors de la pratique sportive, des phases intenses d’entraînement, le surplus de poids, le port de chaussures inadaptées, la station debout prolongée, la perte de souplesse, les pieds plats ou creux, la posture, le diabète ou une maladie inflammatoire. La douleur, la rougeur, la chaleur, l’œdème et la perte de fonction constituent quant à eux les cinq signes cliniques d’inflammation.

 

Comment se passe le soin ?

Lors de sa formation sur les soins à l’aide des ventouses dans les cas de fasciite plantaire, Francis Létourneau, formateur pour l’Institut de formation en massothérapie du Québec (IFMQ) a partagé des conseils pratiques et thérapeutiques.

Premier point : il est essentiel d’utiliser des ventouses transparentes, afin d’observer la réaction des tissus. Il préconise de choisir des ventouses d’entretien facile, en forme de poignée de porte, qui ont une très bonne intensité de succion et sont aisément manipulables.

 

En deuxième lieu, il est nécessaire de préparer les muscles avant les ventouses par le massage ou des ventouses éclair, puis d’effectuer un drainage lymphatique après les ventouses afin de drainer les déchets métaboliques.

 

En cas de fasciite plantaire, l’intervention à l’aide des ventouses consiste en trois étapes :

  1. Utiliser le pompage ou la technique du levier au creux poplité pour dégager les tensions locales ;
  2. Vérifier la température des pieds : les réchauffer s’ils sont froids ou s’aider de l’acupression s’ils sont chauds ;
  3. Commencer par des ventouses éclair, puis glisser la ventouse sur le mollet, le tendon d’Achille, le pourtour de la malléole et le fascia plantaire à l’aide de différentes techniques. Les ventouses fixes, elles, pourront être placées sur les attaches des ischios, au milieu de l’ischiojambier, à la base des gastrocnémiens, à l’attache du fascia plantaire si possible, au talon et sur le dessus du pied.

 

Par ailleurs, il est nécessaire d’expliquer au client la pertinence d’un avis médical préalable, de lui donner l’information nécessaire sur la technique et de l’inviter à rétroagir tout au long de la séance, de préparer la peau et de réchauffer les ventouses, ainsi que d’ajuster l’intensité de succion en fonction d’un test préalable et du seuil de tolérance du client.

 

Pour en savoir plus sur les contre-indications et de déroulement d’une séance :

 Les ventouses thérapeutiques