Informations et conseils importants pour réussir votre projet

Le massage sur chaise est une des formes récentes de la massothérapie, il a été développé dans les années 1980 en Californie et apparaît idéal comme traitement anti-stress. Depuis une dizaine d’années, les entreprises sont de plus en plus conscientes du bien-être de leurs employés, car l’absentéisme et les blessures sur le lieu de travail représentent un véritable enjeu économique pour elles.

Souvent c’est le massothérapeute qui doit faire les démarches et se présenter aux entreprises pour proposer ses services de massage sur chaise, ce qui sous-entend que vous devez avoir un minimum d’esprit d’entreprenariat. Pour vous épauler tout le long de ce processus, la FQM vous présente ici les éléments nécessaires pour que ce projet soit une réussite, et ce, que vous soyez travailleur autonome, employé ou débutant. Sachez que le massage sur chaise est très populaire et qu’il est une bonne façon de compléter sa clientèle.

Présenter son offre de service

Une offre de service n’est pas un contrat, mais c’est plutôt une proposition qui sert de base à l’élaboration du contrat qui sera signé par les deux parties lors d’une rencontre ultérieure. L’offre de service comprend une brève description des problématiques relevées, une proposition du service que vous comptez offrir ainsi que le montant des honoraires que vous exigez. Le tout ne devrait pas dépasser deux pages. Également, il est fortement conseillé de rajouter à votre offre de service les documents suivants dans une pochette :

› Votre carte d’affaire

› Votre code de déontologie

› Un court résumé de votre profil professionnel (formation, nombre d’heures, spécialisation, expériences professionnelles)

› De la documentation pertinente (dépliant, affiche, publicité) et des articles de presse relatant les bienfaits du massage

Pensez à offrir de la documentation pour étoffer votre offre de service de massage sur chaise à l’entreprise, vous pouvez ainsi rajouter des documents propres à votre profil ou compagnie dans le but de donner plus de détails sur vos services. Lors d’un entretien téléphonique ou en personne, pour faire la différence mettez de l’avant les éléments suivants :

› Les bienfaits de votre métier (études scientifiques, les techniques de massage, etc.)

› Votre affiliation à la FQM (marque de sérieux et de professionnalisme sur la formation et l’encadrement de votre pratique)

› Votre formation solide et qualifiée

› Votre souci de vous adapter à la structure de l’entreprise

Plan de service

À la suite d’une réponse positive d’une entreprise, vous devez leur présenter par écrit votre plan de service qui doit comprendre les éléments suivants :

› L’endroit où se donnera le service (Un local sur les lieux même ? Directement dans le bureau de l’employé ? etc.)

› L’horaire possible (Jour désigné ? Sur demande ? Avec prise de rendez-vous ? etc.)

› La durée du traitement (5, 10 ou 15 minutes ou plus par personne ?)

› La modalité des prises de rendez-vous (Un responsable sur place ? Par téléphone ou par courriel ? Réservation sur un horaire affiché sur la porte du local ?)

› Le paiement des honoraires (Qui paie ? Facture ou reçu ?), etc.

Le plan de service décrit plus précisément la manière dont vous pensez offrir le service de massage sur chaise dans cette entreprise afin de remédier au(x) problème(s) de santé que vous avez relevé(s).

Contrat de service

La Fédération met à votre disposition un modèle d’entente de service de base, conçu par un avocat, dans la section Connexion membres/fiches conseils/le contrat/entente de service de travailleur autonome. Vous pouvez également l’adapter à vos besoins le cas échéant. Sachez que vous n’avez pas besoin d’un professionnel pour élaborer un contrat de services. En effet, il vous suffit tout simplement d’être le plus clair possible sur tous les éléments de la négociation.

Voici brièvement les points les plus importants que l’on devrait retrouver dans votre contrat :

› Les coordonnées de chaque partie en cause, y incluant les noms du responsable avec qui vous allez passer l’entente

› Une définition des termes utilisés, comme par exemple, ce qu’est un service de massothérapie

› Le fonctionnement du service (Horaire, modalités de prise de rendez-vous, politique d’annulation, durée du service, etc.)

› L’accessibilité au local ou au lieu de travail

› Le montant des honoraires, la façon dont ils seront versés et par qui, la facturation et les modalités de paiement

› La date d’entrée en vigueur et de fin du contrat

› La procédure pour résilier ou modifier certaines clauses du contrat

Il est très important de vous rappeler, en rédigeant votre contrat de service, que vous offrez vos services à l’entreprise en tant que travailleur indépendant qui fournit un service et non pas en tant qu’employé. Il vous faut donc éviter d’inclure des terme(s) ou des clause(s) qui pourraient porter à confusion. Pour bien comprendre cette différence, vous pouvez également vous référer aux divers paliers gouvernementaux qui mettent beaucoup d’informations sur le sujet dans leur section « travailleur autonome ».

Pour d’autres détails, consultez notre fiche explicative : Au travail, le bien-être c’est rentable

Vous aimerez aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*