Massothérapeutes : 5 astuces pour améliorer votre référencement sur Google sans vous appauvrir !

Référencement Google en massothérapie Marketing

Vous êtes massothérapeute et êtes sur le point de compléter la mise en ligne de votre site Web ? L’une des premières choses que vous aurez envie de faire sera de vérifier si celui-ci apparaît sur le moteur de recherche Google. Vous devez savoir que même si vous avez un site en ligne, il ne garantit d’aucune manière un positionnement avantageux dans les résultats de recherche. Être bien positionné sur Google n’a rien de miraculeux. De petits efforts supplémentaires sont souvent nécessaires pour qu’il reconnaisse votre existence. Pour vous aider à le faire, Le Massager en ligne a rencontré pour vous une experte en marketing numérique, Patricia Filiatrault, présidente de PF Communications. Elle nous propose cinq astuces qui vous permettront d’améliorer votre référencement sur Google… sans mettre votre avenir financier en péril !

 

Astuce 1 : Optimisez l’expérience de navigation de votre site Web

 

Avant même de réfléchir à la production de contenus, il est important de veiller à ce que la navigation sur votre site soit agréable. Les utilisateurs auront bien sûr envie d’y rester, mais le référencement naturel pourrait également en bénéficier.

 

Selon Patricia, « un massothérapeute qui met en ligne son premier site Web devra allouer un petit montant d’argent à un programmeur qui rendra la vitesse de chargement optimale et qui simplifiera la navigation pour l’utilisateur. Évidemment, la plateforme devra être responsive design. En d’autres mots, elle devra être adaptée aux téléphones mobiles ».

 

Si pour une raison quelconque, une page de votre site prend trop de temps à ouvrir (une attente de 3 à 4 secondes est une éternité sur le Web !), vous pourriez être pénalisé dans votre positionnement sur Google. Assurez-vous que le menu de votre site soit clair pour que les internautes saisissent rapidement où ils doivent se rendre pour trouver ce qu’ils recherchent.

 

Astuce 2 : Ouvrez rapidement une fiche Google My Business

 

« Pour qu’un massothérapeute puisse consolider son classement dans les moteurs de recherche, entretenir et développer une fiche Google My Business est capital et elle doit être béton ! Il doit demander des avis et ajouter des photos de son lieu de travail afin de susciter des interactions avec ses clients », affirme avec conviction Patricia.

 

Pour créer cette fiche, vous devez donc confirmer que vous êtes bel et bien le propriétaire de votre entreprise. Vous recevrez alors un code de vérification. Ensuite, assurez-vous qu’il n’y ait pas de fiche déjà créée au nom de votre entreprise. Enfin, vérifiez les renseignements qui apparaissent sur celle-ci : le nom complet tel qu’il est nommé sur votre site Web, la catégorie, vos heures d’ouverture, votre numéro de téléphone, votre adresse courriel ainsi qu’une brève description de vos activités.

 

En fournissant des informations précises à Google, vous lui confirmez que vous êtes une entreprise locale digne de confiance, ce qui améliore votre référencement.

 

Astuce 3 : Dénichez des mots-clés précis

 

Un mot-clé est un mot ou un groupe de mots qui caractérise le contenu des pages d’un site Web. Les mots-clés sont définis par les nombreuses recherches que les internautes effectuent. Leur utilisation est un incontournable pour améliorer son référencement sur Google. Chacune des pages et chacun des articles publiés sur votre site Web doit inclure un mot-clé.

 

Sachez que les mots-clés populaires sont surutilisés à l’heure actuelle. Patricia est claire à ce sujet : « Il faut rechercher des mots-clés qui répondent à des questions précises et moins génériques. Dans Google, si vous tapez “comment la massothérapie peut-elle m’aider à la suite d’un accident du travail ?”, vous risquez de découvrir des mots-clés plus pointus que si vous tapez simplement ”massothérapie Montréal”. La stratégie ici est de cibler une clientèle précise qui générera du trafic sur votre site Web ».

 

Avec les outils proposés dans l’astuce suivant, vous serez en mesure de dénicher plusieurs mots-clés spécifiques, en lien direct avec votre pratique.

 

Astuce 4 : Donnez une dimension locale à votre site Web

 

Lorsqu’on visite votre site Web, le fait que vous soyez un massothérapeute local doit sauter aux yeux. « Sur votre page d’accueil, on doit voir l’adresse, la ville, le quartier, les heures d’ouverture et le numéro de téléphone local », explique Patricia.

 

À l’arrière-scène de votre site, demandez à votre programmeur de vérifier à ce que les titres et les métabalises descriptives contiennent des mots-clés adaptés à la massothérapie afin d’améliorer votre référencement sur Google. Si vous devez le faire vous-mêmes, des outils comme Google Trends, Keyword In ou encore AnswerThePublic sont faciles à utiliser et vous permettront de dénicher les mots-clés appropriés à votre secteur d’activités. Une métabalise descriptive contient environ 160 caractères et résume votre page ou votre article de manière claire et concise. Ci-dessous, nous vous présentons dans l’ordre deux exemples de ce qu’est une bonne et une mauvaise métabalise descriptive :

 

Bonne métabalise :

Mauvaise métabalise :

 

De plus, il serait judicieux d’installer Google Analytics à l’arrière-scène de votre site pour voir et analyser avec précision l’activité des utilisateurs sur votre site.

 

Astuce 5 : Créez du contenu avec constance

 

Sur ce point, Patricia est sans équivoque : « Si vous ne créez pas de contenus pertinents et réguliers par l’entremise d’un blogue, de la production de vidéos ou encore d’un podcast, il n’y aura pas d’achalandage sur votre site. Pour moi, un massothérapeute autonome présent sur le Web doit libérer du temps, ne serait-ce qu’une fois par mois, afin de créer du contenu pour son site ».

 

« De plus, poursuit-elle, s’il est possible de s’associer à des collègues massothérapeutes qui détiennent des expertises différentes, ces maillages pourraient être payants. Un massothérapeute pourrait, par exemple, produire une vidéo maison avec l’un de ses collègues pour mettre en lumière leurs expertises respectives. Il ne faut pas percevoir ce collaborateur comme un compétiteur, mais plutôt comme un partenaire. Avec un site en ligne, il est obligatoire de s’ouvrir à cet écosystème qu’est le Web… et surtout, il faut être constant et patient ! ».

 

Si votre site Web est érigé dans les règles de l’art, si vous mettez à jour régulièrement votre fiche Google My Business et si vous produisez du contenu avec constance à l’aide de mots-clés en lien avec votre pratique, vous améliorerez assurément votre référencement sur Google… pourvu que vous fassiez preuve de patience et de persévérance !

 

Pour en savoir plus sur PF Communications, cliquez sur le lien suivant : https://www.patriciafiliatrault.com/

 

Rédaction : Stéphane Deslauriers

 

À lire aussi :