Découvrez les bienfaits de l’automassage pleine conscience avec Raphael Lavoie-Brand

Raphael Lavoie-Brand s'applique un automasssage pleine conscience à la hauteur de la nuque. Techniques

Depuis le printemps 2020, la pandémie nous a mis face à de grands défis, mais nous a aussi poussés à innover. Le domaine de la massothérapie n’y a pas échappé. Par exemple, les confinements, la distanciation sociale et la carence du toucher ont mené au développement d’une nouvelle approche dans le domaine de l’automassage : l’automassage pleine conscience.

Pour en discuter, le Massager en ligne a rencontré Raphael Lavoie-Brand, massothérapeute agréé et fondateur de cette approche originale qu’il enseigne en ligne. Dans l’entrevue qu’il nous a accordée, vous découvrirez les bienfaits et les impacts concrets de l’automassage pleine conscience sur l’amélioration de votre mieux-être, ainsi que quelques outils applicables dès maintenant.

 

Le Massager en ligne – Bonjour Raphael ! En premier lieu, comment est venue à votre esprit l’idée d’approfondir l’automassage ?

Raphael Lavoie-Brand – Pendant les confinements dus à la pandémie, la vaste majorité d’entre nous avons constaté que la carence de toucher exacerbait l’anxiété et la sensation d’isolement chez les personnes vivant seules. Quelques-uns de mes collègues massothérapeutes ont commencé à présenter des capsules sur le Web. J’ai donc réfléchi à ce phénomène et j’ai emboîté le pas avec des séances guidées et des ateliers-conférences d’automassage. Puisque je pratique la méditation en mouvement, j’ai eu l’idée de fusionner les deux pratiques. En ajoutant la pleine conscience au toucher bienveillant envers soi, j’ai senti que je pouvais aider à apaiser le stress, l’anxiété et les tensions musculaires. J’ai donc lancé un groupe d’automassage pleine conscience et la réponse fut beaucoup plus forte que prévu !

 

Le Massager en ligne – En quoi consiste précisément l’automassage pleine conscience ?

Raphael Lavoie-Brand – C’est une approche qui permet de développer une qualité de toucher bienveillant et apaisant envers notre propre corps. On sait qu’une saine estime de soi est nécessaire pour être en bonne santé mentale. L’automassage pleine conscience aide les gens à apprécier leur corps tel qu’il est et à en prendre soin d’une manière simple et intuitive.

J’enseigne comment relâcher les tensions musculaires, mais aussi comment entrer dans une détente très profonde, où l’automassage devient une forme de méditation en mouvement qui nous reconnecte à la douceur et au calme. Il est très bénéfique de distinguer entre les mains ouvrières, qui forcent pour avoir un résultat, des mains messagères, qui communiquent avec notre système nerveux.

Cela dit, on attend généralement que l’apaisement par le toucher vienne de l’extérieur. Lorsque les gens se rendent compte de la qualité de connexion qu’ils peuvent établir avec leur corps grâce à leurs propres mains, ils sont souvent émus. Je le suis moi-même ! Une massothérapeute en arrêt de travail m’a récemment écrit : « ce qui me surprend le plus, c’est à quel point mon toucher me touche ». Ça m’a rendu heureux pour la journée.

 

Le Massager en ligne – De manière générale, quelle est l’importance du toucher dans nos existences ?

Raphael Lavoie-Brand – Le toucher est un besoin essentiel pour l’être humain, et ce, dès la naissance, puisqu’il permet de développer nos premiers liens avec nos parents. De nombreuses recherches démontrent clairement l’importance du toucher. Par exemple, la professeure Tiffany M. Fields, directrice du Touch Research Institute de l’Université de Miami, a constaté que les nourrissons prématurés qui sont massés prennent du poids plus rapidement et quittent l’hôpital dans un délai plus court. À l’âge adulte, le contact physique continue d’être central dans les liens affectifs. Puis, il semblerait que le toucher augmente en importance pour les personnes âgées, qui perdent souvent leur acuité visuelle et auditive.

 

Le Massager en ligne – Quels sont les bienfaits et les impacts de l’automassage sur le mieux-être d’un individu ?

Raphael Lavoie-Brand – Au-delà du relâchement musculaire, il peut être très bénéfique et réparateur de s’offrir un automassage avec présence et bienveillance, surtout pour les personnes stressées, anxieuses ou vivant seules. Les gens me disent souvent être surpris de sentir à quel point la détente survient rapidement. Si on ajoute aux techniques de massage des principes de méditation comme la respiration en pleine conscience, le non-jugement et la gratitude, un apaisement mental et physique profond peut s’installer.

Les personnes qui pratiquent régulièrement par elles-mêmes me rapportent des effets cumulatifs et des changements dans leur vie. Elles me disent être moins réactives au stress en général, moins irritables et plus concentrées. Elles notent souvent une amélioration du sommeil, une meilleure mobilité et moins de tensions accumulées dans le corps. Enfin, il y a la sensation de connexion à soi. Une femme de 76 ans m’a écrit en plein confinement : « Je ne peux plus me passer de cette dose d’amour avant de dormir ». Le fait de pouvoir aider des gens comme cette dame à mieux vivre avec l’isolement et l’anxiété n’a pas de prix à mes yeux.

 

Le Massager en ligne – Sur quels principes s’appuient l’automassage pleine conscience ?

Raphael Lavoie-Brand – Cette pratique s’appuie sur les manœuvres de base en massothérapie, le développement du toucher thérapeutique, la pleine conscience, l’autocompassion selon les chercheurs Kristin Neff et Christopher Germer, et une méthode du neuropsychologue et auteur Rick Hanson (Le cerveau du bonheur).

J’ai aussi développé le concept des « sept mains de l’automassage pleine conscience ». Nos propres mains sont les deux premières. La troisième est le relâchement intentionnel à chaque expiration, comme si on se laissait fondre vers la terre. La quatrième main est la gratitude. En s’immergeant dans des pensées de gratitude, qu’elles soient toutes petites ou très grandes, le cerveau peut recréer un ressenti de bien-être et calmer notre réponse au stress. La cinquième main est les micromouvements… sans les mains! On peut masser chaque articulation du corps et amener de la fluidité dans les muscles stabilisateurs en effectuant de tout petits mouvements dans un état attentif et bienveillant, comme si on le faisait pour la première fois. Il y a des échos avec l’approche Trager® et le Body-Mind Centering®. La sixième main est la visualisation. Par exemple, on peut imaginer un ruisseau qui coule doucement à travers nos tissus ou encore un soleil intérieur qui grandit pendant le massage. Finalement, la septième main est le ressenti du corps en pleine conscience. On s’intéresse aux sensations fines plus en profondeur pour pleinement habiter son corps, dans lequel on peut parfois sentir un vide ou un manque. Cette qualité d’accueil de soi sans jugement nous mène à découvrir que ressentir, c’est relâcher.

 

Le Massager en ligne – Selon vous, à qui s’adresse l’automassage ?

Raphael Lavoie-Brand – L’automassage peut être pratiqué par tous dans le respect de certaines contre-indications. Par exemple, on ne doit en aucun cas générer ou augmenter une douleur en se disant que cela fera du bien après. On pourrait être tenté de vouloir forcer un relâchement avec nos techniques fraîchement apprises lorsque l’on sent une tension importante. Il s’agit plutôt de transmettre un message de détente au corps avec une approche globale incluant les sept mains de l’automassage pleine conscience (mentionnées plus haut). Aussi, il est important de ne pas masser directement une zone en état d’inflammation, blessée ou en traitement sans l’avis d’un médecin. L’automassage est un soin préventif et non un traitement, et il ne cherche pas à remplacer les soins des massothérapeutes. C’est simplement un magnifique outil de mieux-être complémentaire pour profiter des bienfaits du massage dans la vie courante.

L’automassage semble être particulièrement apprécié des personnes qui vivent de l’isolement, de l’anxiété ou de la douleur chronique. On peut penser aux personnes en arrêt de travail, hospitalisées ou retraitées. Il y a aussi les proches aidants, les parents monoparentaux, les personnes en deuil ou très stressées au travail. Je recommande de s’exercer régulièrement à petites doses pour en ressentir les bienfaits. On peut pratiquer à toute heure du jour. De 5 à 10 minutes peuvent suffire pour changer votre ambiance intérieure.

 

Le Massager en ligne – Pouvez-vous nous décrire le déroulement d’un atelier-conférence d’automassage ?

Raphael Lavoie-Brand – Ça dépend de la thématique, mais j’ai créé un outil très apprécié dans mes séances guidées : la méthode RÉPIT. La lettre R est pour respirer, E, pour effleurer, P, pour pétrir, I, pour investiguer, et T, pour transiter. Comme je le dis souvent, « la respiration est notre automassage de chaque instant », si on lui porte une attention détendue en début d’automassage, en favorisant la respiration abdominale avec le diaphragme. L’effleurage, lui, sert principalement à apaiser le système nerveux et à réchauffer les zones à masser. Avec le pétrissage, on active la circulation sanguine en comprimant et en relâchant les muscles sollicités de manière globale. L’investigation vise quant à elle à faire des manœuvres plus locales sur des tensions spécifiques. Puis, on effectue une transition appropriée qui fait le pont avec l’activité suivante ou une autre région du corps. Par exemple, si on s’apprête à dormir, on peut poser une main sur le ventre et l’autre sur le sternum, et respirer doucement. À l’inverse, pour retourner au travail et s’activer, on peut réveiller notre corps avec des frictions et des percussions.

 

Le Massager en ligne – Pour terminer, comment l’automassage pleine conscience est-il perçu dans le milieu scientifique ?

Raphael Lavoie-Brand – Avec l’ampleur des bienfaits que je vois chez les gens, je travaille à ce que des études soient réalisées en collaboration avec des centres universitaires. Plusieurs idées et discussions sont sur la table et j’ai hâte de voir comment cela va évoluer. En avril 2022, j’ai commencé ma première contribution à un projet de recherche dirigé par une petite équipe de l’Université Laval à Québec, qui vise à favoriser le maintien de l’autonomie chez les aînés en résidence. L’automassage fait partie des activités en ligne qu’ils font pendant une période donnée par le biais d’un robot de téléprésence : la fine pointe de la technologie!

Plusieurs projets de recherche pourraient voir le jour avec des visées et des clientèles très différentes. En fait, la motivation initiale à me tourner vers ce milieu est née d’une discussion avec une sexologue qui m’a vivement encouragée, car elle voyait un grand potentiel d’apaisement, notamment pour les victimes de violence. L’automassage pourrait les aider à se réapproprier leur corps et à apprivoiser leur propre toucher bienveillant. Une professeure de l’UQTR m’a aussi fait réaliser que l’automassage pourrait peut-être aider les personnes qui rencontrent des difficultés à être en couple en raison d’une aversion au toucher liée à la maltraitance pendant l’enfance.

À ce jour, j’ai aussi échangé longuement avec une professeure en toxicomanie de l’Université de Sherbrooke qui voit l’automassage pleine conscience comme un outil potentiel pour aider au sevrage en apaisant possiblement les sensations physiques très désagréables qui y sont associées.

Plus je réfléchis sur les bienfaits potentiels, plus je crois que l’automassage pleine conscience et l’apprentissage du toucher bienveillant envers soi-même pourraient un jour devenir un programme d’intervention standardisé et validé par la recherche, au même titre que la méditation pleine conscience avec le programme MBSR (Réduction du stress basée sur la pleine conscience). Ce programme a été développé 1979 par le chercheur américain John Kabat-Zinn et est aujourd’hui validé par des centaines d’études médicales et neurocognitives.

Enfin, je suis simplement heureux de pouvoir aider des gens de partout à trouver un accès à leur corps qui fait du bien.

 

Propos recueillis par Stéphane Deslauriers

Pour en savoir plus sur l’automassage pleine conscience :