Vous passez votre journée à travailler devant l’ordinateur. Vous avez dormi dans une mauvaise position. Vous avez subi un coup de froid. Souffrez-vous d’un torticolis?

 Le torticolis… en quelques mots

On décrit le torticolis comme la contraction involontaire d’un muscle du cou. Il se traduit par une douleur intense dans le cou qui peut s’étendre à l’épaule, au bras ou au dos.

La personne qui souffre d’un torticolis a de la difficulté à bouger la tête d’un côté. Ses mouvements sont limités par les raideurs musculaires. Dans certains cas, des maux de tête peuvent survenir.

Le torticolis peut avoir plusieurs causes :

  • Mauvaise posture de travail;
  • Mauvaise position de sommeil;
  • Faux mouvement;
  • Traumatisme physique;
  • Hernie discale;
  • Arthrose;
  • Etc.

Note : il existe un torticolis d’origine congénitale, que l’on observe parfois chez le nouveau-né. Il est dû la plupart du temps à une mauvaise position dans l’utérus ou encore à un traumatisme survenu à la naissance. Ce type de torticolis ne sera cependant pas traité dans le cadre de cet article.

Soulager la douleur et atténuer les contractures

Il faut savoir que la douleur et le manque de mobilité provoqués par le torticolis se résorbent généralement de manière spontanée en l’espace de quelques jours. Mais quiconque a déjà souffert d’un torticolis sait comment ses conséquences peuvent être invalidantes. Heureusement, il est possible d’atténuer les symptômes par de simples interventions :

  • Les étirements. Le torticolis affecte le plus souvent le SCOM, ou le muscle sterno-cléido-occipito-mastoïdien, qui relie le crâne, la clavicule et le sternum. En étirant ce muscle, il est possible de soulager la douleur et la raideur, tout en prévenant une récidive.
  • Les médicaments. On pense par exemple à l’acétaminophène, aux relaxants musculaires et aux pommades analgésiques. Consultez votre pharmacien pour savoir quel traitement médicamenteux sera le mieux adapté à votre état de santé.
  • Le massage. Peu importe sa cause, le torticolis a le plus souvent une origine musculaire ou articulaire. Pour cette raison, le massage peut contribuer à diminuer les raideurs et les contractures présentes, soulageant par le fait même la douleur associée.

Les bienfaits de la massothérapie pour le torticolis

Le traitement du torticolis en massothérapie évoluera avec le temps. Ainsi, en phase aiguë, on visera à soulager la douleur et à améliorer la mobilité. Par la suite, on misera sur la posture et les positions de travail et de sommeil, afin d’éviter les récidives.

En présence d’un torticolis, le massage peut aider de différentes manières : soulagement de la douleur, amélioration de la mobilité et de l’amplitude de mouvement, réduction de la tension musculaire[1][2].

Ce que dit la recherche

Les études portant spécifiquement sur l’efficacité de la massothérapie en présence d’un torticolis se font plutôt rares. Toutefois, les données sur les bienfaits du massage en présence de douleurs cervicales sont nombreuses :

  • Un sondage effectué par le Centers for disease control and prevention (CDC) des États-Unis révélait en 2007 que les Américains avaient souvent recours à des approches complémentaires à la médecine, dont la massothérapie, pour soulager les troubles musculosquelettiques. Parmi ces troubles, les douleurs cervicales arrivaient au deuxième rang, derrière les douleurs lombaires.
  • Plus récemment, en 2014, une équipe de chercheurs américains ont évalué l’efficacité du massage chez les personnes souffrant de douleur chronique au cou[3]. Ils ont conclu que plusieurs séances de massothérapie de 60 minutes par semaine étaient plus efficaces pour soulager la douleur au cou que des séances de 30 minutes. Ils ont également observé une baisse du recours à la médication chez les participants ayant reçu des massages de 60 minutes trois fois par semaine.

Quelques outils complémentaires au massage si vous souffrez d’un torticolis

  • Adoptez une posture adéquate. Une mauvaise position est souvent la cause de l’apparition d’un torticolis. Assurez-vous d’être confortable lorsque vous travaillez à l’ordinateur, mais aussi lorsque vous dormez. Au besoin, n’hésitez pas à consulter un ergothérapeute pour vous aider.
  • Étirez-vous… souvent! Exercez les muscles de votre cou à des mouvements de rotation en tournant votre tête de gauche à droite et de bas en haut. Vous pouvez également pencher la tête vers votre épaule droite ou gauche, ce qui permettra d’étirer le SCOM, le muscle le plus souvent associé à l’apparition des torticolis. Étirez-vous régulièrement, surtout si vous êtes immobiles pendant une longue période.

 Pour aller plus loin 

Références
[1] American Massage Therapy Association. (2009). Position statement – Massage therapy can aid in pain relief. Repéré à https://www.amtamassage.org/statement6.html
[2] Stefon, J. M. et coll. (2011). Physiological and clinical changes after therapeutic massage of the neck and shoulders. Manual Therapy, 16:487-494.
[3] Sherman, K. et coll. (2014). Five-week outcome from a dosing trial of therapeutic massage for neck pain. Annals of Family Medicine, 12(2):112-120.