Le Massager

MÉDECIN FRANÇAIS, DIRECTEUR DE RECHERCHES CLINIQUES NEUROPSYCHOLOGIQUES ET ÉCRIVAIN SCIENTIFIQUE, LE DR DAVID SERVAN SCHREIBER A ÉTUDIÉ ET TRAVAILLÉ À LYON, MONTRÉAL ET PITTSBURG, TOUT EN PARTANT SOUVENT DANS DIFFÉRENTS PAYS COMME MÉDECIN-PÉDIATRE AVEC MSF. SON DOMAINE DE RECHERCHE ÉTAIT LA NEUROBIOLOGIE DES ÉMOTIONS ET LES EFFETS DES MÉDECINES DOUCES COMPLÉMENTAIRES. IL S’EST ÉTEINT À 50 ANS LE 24 JUILLET 2011. IL S’EST BATTU CONTRE LE CANCER PENDANT 19 ANS.

Ce qui l’a aidé dans sa lutte c’est la méditation, l’activité physique, une bonne alimentation et une vie calme. Il prônait une médecine intégrative, une médecine qui associe les médecines complémentaires aux traitements classiques. Chacun peut maximiser ses défenses naturelles en prenant soin de son état général, physique et mental. Il est parfaitement établi que l’exercice physique aide à supporter beaucoup mieux les chimiothérapies et que les techniques de gestion du stress ont pour effet de réduire les nausées.

Le Dr Servan Schreiber a développé sept approches décrites et expliquées ici qui ont toutes été soumises à des évaluations scientifiques rigoureuses qui montrent leur efficacité. Ces approches pour soigner étaient non seulement plus naturelles et plus douces, mais aussi souvent plus efficaces que n’importe quel médicament.

L’équilibre de notre coeur influence notre cerveau. Nous ressentons les émotions dans le coeur pas dans la tête ! Par exemple, pour réguler les battements d’un coeur qui bat trop vite, on donnera au patient des exercices orientaux de méditation qui aident à tourner son attention vers l’intérieur, en indiquant au moyen de la visualisation les façons de bien respirer et ressentir les sensations qui s’y ajoutent. Cette cohérence entre le coeur et le cerveau émotionnel stabilise le système nerveux autonome. Un praticien de l’Institut de Médecine Tibétaine explique que les symptômes émotionnels et physiques sont simplement deux aspects d’un déséquilibre sous-jacent dans la circulation de l’énergie, le Qi (chi). Pour l’influencer, on utilise la méditation, la nutrition et herbes médicinales, ainsi que l’acupuncture. De plus, chez les patients maniaco-dépressifs l’exercice physique régulier permet de guérir d’un épisode de dépression, mais aussi de les éviter !

Lorsqu’on stimule par des voies naturelles le cerveau émotionnel, le système immunitaire est stimulé et favorise la prolifération des cellules « natural killer » et les rendent plus agressives contre les infections et les cellules cancéreuses. Cela veut dire que plus le système parasympathique est stimulé, plus il se renforce et bloque les manifestations d’anxiété.

Enfin, quand il parle de contact émotionnel, le Dr. David Servan-Schreiber raconte l’histoire d’une unité de néonatologie américaine où les nouveau-nés prématurés étaient gardés dans des couveuses hermétiques, munies de lampes à ultraviolets. Le système nerveux de ces bébés supportait mal les manipulations et des écriteaux avaient été installés sur les couveuses : « Ne pas toucher ». Or, malgré toutes les conditions idéales, les nourrissons ne grandissaient pas. Une fois sortis de la couveuse, ceux qui avaient survécu commençaient à prendre du poids, et pourtant rien n’avait changé dans les protocoles de soins. Les médecins étaient perplexes et une enquête a été ouverte. Il s’est avéré qu’une nouvelle infirmière de nuit a avoué qu’elle était incapable de résister aux pleurs des bébés et avait commencer à leur caresser le dos. Comme rien de négatif n’arrivait, elle a continué à leur prodiguer de petits massages dans le dos. Les relations affectives, le toucher sont donc très importants surtout en début de vie. Le cortex visuel ne se développe normalement que s’il est suffisamment stimulé au début de la vie.

AUTEUR DAVID SERVAN-SCHREIBER ÉDITEUR ROBERT LAFFONT NOMBRE DE PAGES 301 ISBN 2-221-09762-9

Rédaction MARTINE BOUDOT, Mt Ag.
mboudot@gmail.com