Actualités

Depuis janvier, le coronavirus et le COVID-19 trônent dans les unes des journaux, dans les bulletins d’information et dans les conversations. Sources de craintes dans la population générale, ils deviennent préoccupation pour les personnes exerçant une profession thérapeutique les mettant en contact au quotidien avec des clients présentant toutes sortes de symptômes susceptibles d’être apparentés à ceux du virus. Que sont exactement le coronavirus et le COVID-19 ? Quelles précautions les massothérapeutes doivent-ils prendre ? À quelles sources d’information fiables peuvent-ils s’abreuver ? Tour d’horizon sur la question.

Une famille de virus, une maladie

En préalable, un petit point terminologique : le terme « coronavirus » désigne une famille de virus. Le virus détecté en décembre 2019 dans la région de Wuhan, en Chine, porte le nom de SARS-CoV-2. Quant à lui, le terme COVID-19 est le nom de la maladie associée à ce virus. Selon l’Office québécois de la langue française, on devrait donc en parler au féminin, mais il semble que la forme masculine ait pris le dessus dans les médias.

Cette maladie s’apparente à une pneumonie atypique dont les symptômes et la gravité sont variables. Les coronavirus humains infectent le nez, la gorge et les poumons. Même si les symptômes, qui peuvent prendre jusqu’à 14 jours pour apparaître, incluent la fièvre, la toux et les difficultés respiratoires, ils peuvent être peu présents chez une personne infectée qui n’en aura alors pas connaissance, ou pensera être atteinte d’un rhume ou d’une grippe.

La situation est suivie de près à l’échelle internationale. Au Canada, c’est l’Agence de santé publique du Canada qui donne accès à de l’information à jour concernant l’ensemble des provinces. Au Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux fait une mise à jour quotidienne du nombre de cas dans la province.

Précautions d’usage

Quels sont les modes de propagation d’un virus de la famille des coronavirus ? : « 1) les gouttelettes respiratoires générées lors de la toux ou d’éternuements ; 2) le contact personnel étroit, comme un contact direct ou une poignée de main avec une personne infectée ; 3) le contact avec des surfaces infectées, suivi du contact de la main avec la bouche, le nez ou les yeux avant de se laver les mains ».

Les mesures de prévention de base s’appliquent alors à tous : se laver fréquemment les mains, à l’eau chaude, pendant au moins 20 secondes ; tousser ou éternuer dans le creux du bras — et non dans les mains — pour éviter la propagation des germes ; éviter le contact avec des personnes malades et rester chez soi si l’on se sent soi-même malade.

Par ailleurs, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec invite les personnes préoccupées par leur état de santé à contacter le service Info-Santé 811 qui peut, au besoin, les diriger vers un établissement désigné.

Cela signifie que, normalement, une personne préoccupée par des symptômes apparentés à ceux du COVID-19 devrait avoir effectué des démarches avant de décider de se présenter à un rendez-vous chez son ou sa massothérapeute.

Sources d’information

Dans un cas d’épidémie, la situation évolue au quotidien. Dans un contexte de santé publique, la fiabilité des informations s’avère cruciale. Croiser ces deux prémisses exige de s’abreuver à des sources d’information fiables, mises à jour au quotidien et contextualisées à notre réalité.

Le site du ministère de la Santé et des Services sociaux consacre une page au coronavirus s’adressant à la population ainsi qu’une section grand dossier s’adressant aux professionnels. Dans les deux cas, on explique l’origine du virus, on décrit les signes et symptômes, on aborde les recommandations aux voyageurs et l’on donne accès à des outils d’information permettant de suivre la situation au jour le jour. L’information s’adressant aux professionnels du réseau de la santé et des services sociaux s’avère bien sûr plus approfondie et spécifique.

Du côté canadien, l’Agence de la santé publique du Canada consacre également une section de son portail à la maladie à coronavirus (COVID-19), section qui reprend sensiblement les mêmes informations, mais à l’échelle fédérale.

Rédaction : Catherine Houtekier, rédactrice et réviseure professionnelle

catherinehoutekier.ca

Vous aimerez aussi:

2 commentaires sur “Coronavirus et COVID-19 : s’informer, se protéger”

  1. Charles Lebel dit :

    Quelle est la position de la fédération a l’égard des informations aux citoyens des municipalités du Québec

    • La FQM dit :

      Bonjour,

      La Fédération fera part de nouvelles mesures aujourd’hui, lundi, en lien avec les dernières recommandations gouvernementales.

      Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.