fasciathérapie

Qu’est-ce que la fasciathérapie ?

La fasciathérapie se veut une technique manuelle dont le champ d’application est le fascia. Développée dans les années 1980 par le professeur en ostéopathie Danis Bois, l’approche consiste à appliquer sur le corps des manœuvres douces et subtiles, mais tout de même profondes, dans le but d’éliminer les adhérences et les zones de tension qui peuvent amener le fascia à se rétracter ou à perdre de la mobilité.

 

Quelques mots sur le fascia

Le fascia est une membrane de tissu conjonctif innervé et vascularisé. Il forme dans le corps une matrice tridimensionnelle qui enveloppe et relie les différentes structures entre elles (p. ex. muscles, organes, os, artères, tissus nerveux).

Normalement, le fascia délimite un espace de mouvement entre les tissus ou les organes. Or, à la suite d’un traumatisme ou en raison de tensions dans certaines zones du corps, le fascia a tendance à se rétracter et à perdre de la mobilité, ce qui contribue à l’apparition de douleur et à une perte de souplesse dans ces zones.  

 

Quels sont les bienfaits de la fasciathérapie ?

Puisqu’elle agit sur toutes les couches anatomiques, des plus superficielles aux plus profondes, et ce, directement sur le fascia, la fasciathérapie favorise le retour des différentes structures du corps vers l’équilibre et le mouvement. Voici quelques-uns des bienfaits associés à la technique :

  • Soulagement de la douleur
  • Amélioration de la mobilité
  • Amélioration de la souplesse

Mais la fasciathérapie n’a pas que des bienfaits physiques. À l’instar des autres techniques en massothérapie, celle-ci s’intéresse à la personne dans sa globalité. Évidemment, elle cible les tensions et les adhérences au niveau du fascia, mais elle tient aussi compte des aspects émotionnel et psychologique découlant de ces déséquilibres physiologiques. Dans ce contexte, il sera intéressant de constater que, grâce au toucher bienveillant du massothérapeute, la technique amène également un mieux-être global chez le client. 

La fasciathérapie peut s’avérer bénéfique en présence de plusieurs conditions de santé*, par exemple :

  • Trouble musculosquelettique
  • Blessure due à des problèmes posturaux ou à des mouvements répétitifs
  • Blessure sportive (p. ex., entorse, pathologie de la coiffe du rotateur, etc.)
  • Maux de tête

*La fasciathérapie se veut une approche complémentaire qui peut offrir de nombreux bienfaits sur la santé. La technique ne vise cependant pas à remplacer un traitement médical.

 

Contre-indications de la fasciathérapie

Tout comme pour les autres techniques en massothérapie, la fasciathérapie est associée à certaines contre-indications. Elle devrait par exemple être évitée si le client présente l’une des conditions suivantes* :

  • Thrombose
  • Phlébite
  • Fièvre
  • Hernie

Il est à noter que le massothérapeute procède toujours à une collecte d’informations auprès du client avant de débuter le soin. Ces renseignements lui serviront, entre autres, à identifier les contre-indications au massage. Ce faisant, le thérapeute pourra diriger le client vers la ressource médicale appropriée ou encore ajuster son soin en conséquence afin d’en assurer la sécurité.  

 

Déroulement de la séance 

Un soin en fasciathérapie se déroule généralement dans le bureau du massothérapeute, sur une table de massage. Les manœuvres sont appliquées directement sur la peau, sans huile de massage.

Le massothérapeute commencera la séance par une collecte d’informations. Pour ce faire, il fera remplir à son client un questionnaire santé afin d’identifier d’éventuelles contre-indications à un soin de fasciathérapie.

À l’aide de manœuvres douces et subtiles, le massothérapeute invitera son client à s’installer sur la table de massage. Il repérera les adhérences, les zones de tension et de densité tissulaire, de même que les manques de souplesses dans le fascia. De légères pressions seront alors appliquées localement sur ces zones ou en périphérie afin de favoriser un retour du fascia et des structures vers l’équilibre et le mouvement.

Une séance dure généralement entre 30 et 60 minutes en fonction de la raison de la consultation et des besoins du client. Il est possible que plus d’une séance soit nécessaire.

 

Notes :

  • Bien qu’une séance puisse être consacrée exclusivement à la fasciathérapie, il est aussi possible d’intégrer la technique à d’autres approches dans le cadre d’un soin de massothérapie (p. ex. massage suédois, massage sportif, etc.).

 

SUR LE MÊME THÈME

Pour en savoir plus sur la fasciathérapie

 

POUR PLUS D’INFORMATIONS 

Les bienfaits de la massothérapie

La massothérapie en oncologie

Qu’est-ce que la kinésithérapie ?

Les techniques de massothérapie

La massothérapie adaptée à différentes conditions de santé

Comment choisir un massothérapeute ?

Assurances et remboursement

La formation en massothérapie