Sylvie Bédard, présidente du conseil d’administration et du développement professionnel à la Fédération québécoise des massothérapeutes

Parcours professionnel

Après plus de 15 ans à la tête de la FQM et de son conseil d’administration, Sylvie Bédard n’a jamais mis de côté son engagement communautaire. Portrait d’une femme de tête et de cœur qui milite encore, et plus que jamais, pour la reconnaissance des massothérapeutes au Québec.

 

Un engagement profond

Sylvie Bédard est originaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle étudie en sciences sociales et en administration à l’Université du Québec à Chicoutimi, sachant dès son plus jeune âge qu’elle se dirige vers une carrière pour rendre service à autrui. Cette passionnée de développement holistique de la personne a d’abord œuvré dans le milieu communautaire à Québec et à Montréal. Elle s’engage notamment dans des causes qui concernent des problématiques sociétales systémiques des communautés marginalisées. Parmi celles-ci, on note par exemple les ex-détenus, les prostituées, les femmes victimes de violence conjugale, les patients atteints du cancer, ceux éprouvant des problèmes de santé mentale, ainsi que les aînés en CHSLD.

Du milieu communautaire à la massothérapie

Sylvie Bédard joint l’équipe de la Fédération québécoise des massothérapeutes (FQM) en 2006. Elle y est d’abord présidente-directrice générale de 2006 à 2015. Depuis, elle préside le conseil d’administration et est responsable de la reconnaissance professionnelle des massothérapeutes auprès des instances gouvernementales.

 

Cette femme de cœur est une pionnière dans le domaine de la massothérapie au Québec. C’est sous sa direction qu’est implantée à la FQM la norme ISO 9001 : 2008 (aujourd’hui ISO 9001 : 2015). Cette norme reconnaît la qualité dans les processus internes de la FQM et dans les services aux membres. Sylvie Bédard se trouve également à la barre de la FQM lorsque l’organisation reçoit une mention dans la catégorie organisme à but non lucratif et association dans le cadre de l’édition 2018 des Prix performance Québec.

 

En 2010, Mme Bédard érige la Fondation de la massothérapie, qui a pour mission d’apporter un mieux-être par le massage aux personnes gravement touchées par la maladie. Toujours très active, Sylvie Bédard a d’ailleurs organisé encore cette année le souper-bénéfice annuel au profit de la Fondation de la massothérapie. Son implication à la Fondation de la massothérapie est aujourd’hui reconnue par de nombreux partenaires, dont la Fondation québécoise du cancer qui, en 2019, nomme membre gouverneur la Fondation de la massothérapie.

 

Une vision progressiste

Intègre envers la massothérapie, Sylvie Bédard a toujours tenu à faire reconnaître le travail des massothérapeutes en tant que véritables professionnels de la santé. Encore aujourd’hui, cette visionnaire au grand cœur continue ses démarches auprès des instances gouvernementales afin d’encadrer la massothérapie au Québec.

 

Il faut dire que la massothérapie a grandement évolué au cours des dernières décennies, passant d’un soin de détente à un soin de nature thérapeutique qui s’intègre de plus en plus dans les soins de santé au Québec. C’est pour continuer de faire changer les choses que Sylvie Bédard s’engage ardemment dans le développement professionnel des massothérapeutes. Son objectif est non seulement de faire reconnaître leur travail, mais également de l’encadrer dans un processus de développement thérapeutique durable menant à un ordre professionnel des massothérapeutes.

 

Une massothérapeute en devenir

Sylvie Bédard se passionne pour la massothérapie et ses impacts, qui apportent soulagement et mieux-être, et ce, autant sur le plan physique que psychologique ou émotionnel. C’est dans ce contexte qu’elle a débuté récemment une formation en massage momentum. Désirant redonner au suivant par le toucher, elle entamera d’ailleurs une formation de base en massothérapie en janvier prochain.

 

En joignant les rangs des massothérapeutes, ceux-là mêmes pour qui elle travaille d’arrache-pied depuis plus de 15 ans afin que soit reconnue à sa juste valeur la massothérapie, Sylvie Bédard veut faire du bien aux autres par le toucher. Un retour aux sources peu conventionnel, mais combien significatif pour elle.

 

Rédaction : Christel Khoobeelass