Polarité et maux de tête

Dossiers, Techniques

En collaboration avec Daniel Ethier, massothérapeute agréé certifié, spécialisé en polarité

La polarité est la thérapie des pôles. Une approche basée sur la globalité de l’individu qui fait intervenir cinq méridiens associés aux cinq éléments que sont la terre, l’eau, le feu, l’air et l’éther. En polarité, toute pathologie est la résultante d’un blocage énergétique. Les maux de tête n’y font pas exception.

La polarité a vu le jour vers 1945. Son créateur, le Dr Randolph Stone, a parcouru le monde à la recherche d’une technique de soin naturelle qui tiendrait compte de la globalité de la personne et agirait sur tous les plans : physique, mental, émotif, psychologique et spirituel. Sa rencontre avec l’ayurveda lui a permis de réunir ses connaissances en une approche : la thérapie de polarité.

Il convient de préciser qu’il y a autant de manières de pratiquer la polarité que de thérapeutes qui la pratiquent. Pour Daniel Ethier, il s’agit d’une approche de vie dans laquelle le symptôme est un langage ; la pathologie, un message. Le thérapeute procède à une lecture de la personne et de son vécu afin de décoder le message du corps en l’associant à l’un ou à l’autre des cinq éléments. Il pourra ainsi mieux accompagner le client dans son cheminement vers un processus d’autoguérison.

En polarité, le mal de tête est associé à une résistance : un conflit, une frustration, une recherche de solutions. Bref, un blocage énergétique au niveau de l’élément FEU. Au lieu de circuler vers l’extérieur, l’énergie du FEU reste confinée dans la tête, ce qui se manifeste par une inflammation et de la douleur. Un déséquilibre de l’élément FEU affectera inévitablement les autres éléments que sont l’EAU, la TERRE et l’AIR.

Une intervention ciblée et personnalisée

Afin d’intervenir sur la cause réelle du symptôme, Daniel Ethier mise sur l’entrevue qui, dans son cas, peut durer jusqu’à une heure. « J’ai besoin de connaître la personne, car il y a forcément une raison derrière le mal de tête qui, lui, n’est que la résultante de cette cause », explique-t-il. Le massothérapeute voudra notamment savoir depuis quand la douleur est présente et ce qui s’est passé dans la vie de l’individu pendant cette période. « La réponse est toujours là ! », confirme le massothérapeute.

« Je vais cibler les méridiens dans lesquels faire circuler l’énergie en fonction du vécu de la personne et de ce qu’elle me donne comme information », précise Daniel Ethier. Par exemple, si le FEU est localisé seulement au niveau de la tête, on veillera à le répartir dans l’ensemble du corps pour soulager la zone surchargée. On pourra aussi stimuler les éléments EAU et TERRE pour apaiser et contrôler l’excès de FEU. L’objectif sera toujours de faire circuler l’énergie confinée dans la tête.

Il est possible de recourir à la polarité en urgence pour calmer rapidement la douleur, et ce, en tous lieux et dans tous contextes. Ces touchers d’urgence n’agissent cependant pas sur la cause profonde du mal de tête, mais seulement sur les symptômes.

Somme toute, la polarité est une approche créative et toute en douceur qui s’adapte à l’individu. Comme chaque personne est unique, le massothérapeute choisira, lors de chaque soin et parmi les mille et un touchers possibles de la polarité, ceux qui seront les plus pertinents.

                

Rédaction : Katia Vermette, rédactrice agréée