Intégrer la massothérapie dans un programme de bien-être global

Chaque début d’année, les résolutions fusent, les nôtres comme celles que notre entourage nous incite à prendre, aussi nombreuses qu’éphémères. Au-delà de ces vœux pieux, ce renouveau du calendrier peut représenter une belle occasion d’adopter de bonnes habitudes durables, une à la fois ou en combinaison, pour constituer un programme de bien-être global. Aperçu des composantes de choix d’un tel programme.

Une alimentation équilibrée : un carburant de qualité 

Favoriser une alimentation variée, riche en fruits et légumes, en protéines végétales et en grains entiers. Limiter la consommation de sucres raffinés, d’aliments transformés et de gras d’origine animale. Ce sont là les points majeurs des Lignes directrices canadiennes en matière d’alimentation [1] : pas plus compliqué que cela. Au chapitre des bienfaits : un niveau d’énergie appréciable, une réduction du processus inflammatoire et de la douleur associée, un poids santé favorisé. Vous cherchez des sources d’inspiration? Consultez le dossier sur le régime méditerranéen concocté par l’Observatoire de la prévention de l’Institut de cardiologie de Montréal.

De l’exercice : un corps en mouvement, un esprit vif

Nous le savons toutes et tous : l’activité physique régulière est primordiale pour le maintien de la santé et du bien-être, ainsi que pour l’augmentation de l’espérance de vie. Mais pour quelles raisons exactement? Elles sont multiples. Parmi celles énoncées par le Gouvernement du Québec dans sa page Améliorer sa santé grâce à l’activité physique, on retrouve : la prévention de plusieurs maladies chroniques, le maintien d’une bonne santé mentale, l’amélioration des fonctions cérébrales et du sommeil, la diminution du stress. Vous êtes à la recherche d’idées? Votre municipalité vous propose à coup sûr une programmation intéressante en prévision de chaque début de session. La page gouvernementale précitée vous propose des pistes en fonction de votre âge. En outre, si vous avez plus de 50 ans, le Service de gériatrie du CHUM et la Direction régionale de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal vous proposent le programme gratuit Go pour bouger en fonction de votre niveau de mobilité. 

Une bonne respiration : une liberté intérieure

Une bonne respiration est diaphragmatique : en impliquant le sternum, la cage thoracique inférieure, le diaphragme et l’abdomen, elle amène l’air en profondeur dans les poumons. S’il s’agit là d’une fonction bien naturelle chez les enfants, la bonne technique demande bien souvent un réapprentissage à l’âge adulte. Bien pratiquée, elle apporte de nombreux bienfaits : diminution du stress, de la douleur et des tensions musculaires ainsi qu’adoption d’une meilleure posture [3].

De la méditation : une plus grande sérénité

Pratique d’entraînement de l’esprit favorisant le bien-être mental et la réduction du stress, la méditation affiche depuis plusieurs années ses lettres de noblesse soutenues par des données scientifiques. Parmi les différentes formes existantes, la méditation de pleine conscience, mise de l’avant par l’américain Jon Kabat-Zinn, s’avère particulièrement populaire en Occident et accessible à tous publics. Vous vous demandez comment mettre cette méditation en pratique? Consultez l’outil proposé par l’École de la fonction publique du Canada [4].

Des massages : de nombreux bienfaits pour le corps comme pour l’esprit

Outre un précieux moment de détente, un massage administré régulièrement offre de nombreux bienfaits, et les raisons d’y faire appel ne manquent pas : la Fédération québécoise des massothérapeutes agréés (FQM) en a listé 25 [5]. Sur le plan physique, il aide notamment à soulager les douleurs, à assouplir les muscles, à relâcher les tensions et améliore l’efficacité du système immunitaire. Sur le plan mental, il réduit l’anxiété, contribue au calme et améliore la qualité du sommeil. 

La massothérapie se veut une approche complémentaire qui s’inscrit dans la gestion globale de prévention en matière de santé et de bien-être. Pour être efficaces et sécuritaires, les soins de massothérapie doivent être adaptés à votre condition et à vos besoins, et être prodigués par un massothérapeute compétent et bien formé. Pour un massage de qualité, choisissez un massothérapeute agréé ou une massothérapeute agréée.

Un programme global : pour une synergie des composantes

En faisant des choix correspondant à vos propres besoins et goûts parmi ces composantes et en vous fixant des objectifs réalistes, l’instauration d’un programme global de bien-être constitue un véritable investissement, car il permet de créer un cercle vertueux ou une boucle de rétroaction positive. Par exemple, après une séance de massage, vous pouvez ressentir une réduction du stress, ce qui facilitera une méditation plus profonde. De même, un esprit apaisé favorisera des choix alimentaires plus sains et une meilleure adhésion à votre routine d’exercice. Ou encore, une respiration diaphragmatique multipliera et prolongera les bienfaits d’un soin de massothérapie.

À lire également

Références

[1] Canada. Santé Canada. (2019). Lignes directrices en matière d’alimentation. https://guide-alimentaire.canada.ca/fr/directrices/ 

[2] Québec. Gouvernement du Québec. (2022). Améliorer sa santé grâce à l’activité physique. https://www.quebec.ca/sante/conseils-et-prevention/saines-habitudes-de-vie/activite-physique/ameliorer-sa-sante-grace-a-lactivite-physique 

[3] Fortier, D. (2021). Va prendre l’air! Tout sur le pouvoir exceptionnel de la respiration. Montréal : Trécarré.

[4] Canada. École de la fonction publique du Canada. (2020). La pleine conscience : une façon de trouver la paix dans un environnement changeant. https://www.csps-efpc.gc.ca/tools/jobaids/mindfulness-fra.aspx 

[5] Fédération québécoise des massothérapeutes agréés. (2023). 25 bonnes raisons de se faire masser. https://www.fqm.qc.ca/wp-content/uploads/2023/11/25-bonnes-raisons_2023.pdf

Rédaction : Catherine Houtekier, M.B.S.I., rédactrice agréée et réviseure