Douleur au cou

cou Dossiers, Recherche scientifique

La douleur au cou ne serait pas seulement liée à une mauvaise posture

 

Selon une récente étude de la Texas A&M University, l’indice de masse corporelle, l’âge et le sexe pourraient aussi avoir un impact sur la force et l’endurance des muscles cervicaux, donc sur l’apparition de douleur.

 

La douleur au cou (ou cervicalgie) toucherait entre 10 % et 20 % de la population adulte [1]. Elle est souvent liée à une mauvaise posture de travail ou de sommeil, laquelle provoque une fatigue, des raideurs et des tensions au niveau des muscles du haut du dos et du cou. La sédentarité, le stress et l’anxiété peuvent aussi être à l’origine d’une cervicalgie.    

Récemment, des chercheurs américains ont mis en lumière l’impact de certains facteurs personnels comme l’âge, le sexe et l’indice de masse corporelle sur la force et l’endurance des muscles du cou*. Les conclusions de leur étude sont parues dans le journal Human Factors en janvier 2021.

 

cou

 

Douleur au cou : plus qu’un simple problème de posture

Dans le cadre de leur étude, les chercheurs ont demandé à 40 participants en bonne santé (20 hommes et 20 femmes) de se soumettre à des exercices contrôlés (flexions et extensions) impliquant les muscles du cou.

À l’aide d’électrodes, ils ont ensuite analysé la force et l’endurance de différents muscles cervicaux lors de chacun de ces mouvements.

Voici ce qu’ils ont observé :

  • La posture (tête vers l’avant, vers l’arrière ou en position neutre) est le principal facteur ayant un impact sur la force et la résistance des muscles du cou. Cependant, des facteurs personnels comme l’âge, le sexe et l’indice de masse corporelle exerceraient aussi une influence significative.
  • Plus on vieillit, plus les muscles cervicaux perdent en force et plus ils se fatiguent rapidement.
  • Plus l’indice de masse corporelle est élevé, plus les muscles du cou sont résistants en présence de stresseurs physiques (p. ex. mauvaise posture de la tête).
  • Les femmes ont généralement des muscles cervicaux moins forts, mais plus endurants face à la fatigue que les hommes.

 

Les muscles du cou moins résistants en fin de journée

Logiquement, plus la journée avance, plus les muscles du cou sont sollicités et plus ils sont susceptibles d’être raides, tendus et endoloris. C’est d’ailleurs ce que les chercheurs ont observé dans l’étude.

Fait intéressant : les muscles du cou étaient immanquablement plus résistants le matin, peu importe si la personne venait de passer une bonne nuit de sommeil ou de terminer son quart de travail de nuit.

Même si l’étude amène un nouvel éclairage sur les facteurs pouvant influencer l’apparition d’une cervicalgie, elle montre aussi certaines limites. D’abord, les observations se basent sur un nombre limité de participants (40). De plus, ces derniers sont relativement jeunes (45 ans ou moins) et en bonne santé (sans problème ou douleur au cou). Il est donc difficile d’extrapoler les résultats à d’autres groupes, par exemple une population plus vieille.

Malgré tout, le modèle utilisé dans l’étude pourrait être reproduit afin de prédire les répercussions d’une tâche spécifique sur les muscles cervicaux. On pourrait penser entre autres à l’impact de la posture lors d’un travail prolongé à l’ordinateur. D’ici là, gardons en tête que la douleur au cou est multifactorielle !

 

Quelques faits intéressants sur la douleur au cou [1, 2]

  • La cervicalgie est plus fréquente chez la femme que chez l’homme.
  • C’est autour de l’âge de 45 ans qu’une personne est le plus susceptible de présenter une douleur au cou.
  • Dans environ la moitié des cas, la douleur au cou disparaît d’elle-même dans les deux mois suivant son apparition. La cervicalgie peut toutefois devenir chronique ou récurrente.

 

Prévenir et soulager les cervicalgies

De simples gestes permettent de prévenir et soulager les raideurs, les tensions et la douleur au cou. En voici quelques-uns :

  • Gérer son stress et son anxiété, deux causes possibles de la cervicalgie.
  • S’assurer que sa posture de travail est adaptée et ergonomique. Rappelons qu’une mauvaise posture sollicite et fatigue les muscles, ce qui peut provoquer de la douleur.
  • Vu que la sédentarité est parfois liée à l’apparition d’une cervicalgie, le fait d’adopter un mode de vie plus actif pourrait avoir un impact positif sur les muscles du cou.
  • Le recours à des thérapies manuelles comme la massothérapie ou l’acupuncture peut s’avérer efficace pour soulager une douleur au cou.

 

Références

[1] Hoy, D. G. et coll. (2010). The epidemiology of neck pain. Best Practice and Research in Clinical Rheumatology, 24(6):783-92. [PDF] Repéré à https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21665126/

[2] Cohen, S. P. (2015). Epidemiology, diagnosis and treatment of neck pain. Mayo Clinic Proceedings – Symposium on pain medicine, 90(2):284-299. Repéré à https://www.mayoclinicproceedings.org/action/showPdf?pii=S0025-6196%2814%2900833-7