Le Massager

Ce que dit la recherche

LE MASSAGE A DES EFFETS INDÉNIABLES SUR LA SANTÉ MENTALE. QU’EN DISENT LES RECHERCHES SUR LE SUJET?

Au cours des dernières années, de nombreuses études ont démontré les bienfaits de la massothérapie chez les personnes anxieuses, déprimées ou épuisées. Que ce soit pour améliorer l’humeur, diminuer le stress ou atténuer les symptômes dépressifs, les répercussions du massage sur la qualité de vie sont énormes.

FAVORISER LA RELAXATION PSYCHOLOGIQUE

En 2003, la chercheuse Linda M. Goodfellow a voulu évaluer le potentiel d’un massage thérapeutique au dos pour réduire le stress chez les individus dont les conjoints combattaient un cancer(1). Les 42 participants ont été distribués au hasard dans le groupe actif (pour recevoir un massage) ou le groupe contrôle (aucun massage). À la fin de l’étude, ceux qui avaient été massés au dos se sentaient non seulement moins stressés, mais aussi de meilleure humeur.

LE TOUCHER POUR RÉDUIRE L’ANXIÉTÉ

En calmant le système nerveux, le massage diminue l’anxiété, notamment celle qui est associée à une condition de santé particulière comme un cancer ou une maladie chronique.

En 2015, des chercheurs turcs ont évalué l’effet de la massothérapie chez 40 personnes recevant des traitements de chimiothérapie(2). Pour ce faire, 20 d’entre elles ont reçu un massage du dos avant, pendant et après la chimiothérapie, alors que les autres n’ont reçu aucun massage lors du traitement. Immédiatement après le massage, le niveau d’anxiété des participants ayant été massés avait significativement diminué par rapport à celui du groupe contrôle.

ATTÉNUER LES SYMPTÔMES DE DÉPRESSION

À Taiwan, des chercheurs ont voulu savoir si le massage pouvait réduire les symptômes de dépression chez ceux et celles qui en souffraient(3). Ils ont donc procédé à une méta-analyse des essais cliniques randomisés publiés sur le sujet. Au total, 17 études furent incluses à l’analyse (pour un total de 786 participants). Les chercheurs ont conclu que la massothérapie permettait d’atténuer les symptômes de dépression, que ce soit après une séance unique ou une série de séances échelonnées dans le temps.

En terminant, il faut savoir que les protocoles d’études sur la massothérapie et la santé mentale varient grandement d’un essai clinique à un autre en ce qui concerne la technique de massage utilisée autant que la durée des séances. Ce faisant, des recherches supplémentaires devront être menées pour confirmer les conclusions présentées ici.

RÉFÉRENCES
(1) Goodfellow, L. M. (2003). The effects of therapeutic back massage on psychophysiologic variables and immune function in spouses of patients with cancer. Nursing Research, 52(5):318-328. | (2) Karagozoglu, S. et Kahvem E. (2013). Effects of back massage on chemotherapy-related fatigue and anxiety: Supportive care and therapeutic touch in cancer nursing. Applied Nursing Research, 26:210-217. | (3) Hou, T. H. et coll. (2010). Treatment effects of massage therapy in depressed people: A meta-analysis. Journal of Clinical Psychiatry, 71(7):894-901.

 

Rédaction KATIA VERMETTE, réd. a.

katiavermette@hotmail.com

LE MASSAGER NOVEMBRE 2018