Si vous êtes travailleur autonome, la date limite pour transmettre vos déclarations de revenus 2017 approche à grands pas. En effet, d’ici le 15 juin prochain, vous devez avoir tramsmis vos déclarations de revenus pour la dernière année financière. Avez-vous de la difficulté à produire vos déclarations de revenus dans le cadre de votre pratique professionnelle de la massothérapie? Si c’est le cas, la FQM vous propose quelques conseils pratiques pour y voir plus clair.

La tenue de livre

Dans le cadre de votre pratique en tant que travailleur autonome, vous devez faire de la tenue de livre. Par contre, pour ce qui a trait à la déclaration de revenus, nous vous suggérons fortement de faire affaire avec un comptable. Si vous êtes encore à votre première année dans le démarrage de votre entreprise et que vous avez beaucoup de questionnements sur la façon de faire pour la comptabilité, nous vous invitons à prendre contact avec un comptable et à lui demander comment il ou elle croit que vous devriez fonctionner. Une bonne tenue de livre et une bonne connaissance de la comptabilité demeurent essentielles pour l’épanouissement de votre entreprise.

Comment tenir en ordre ses revenus et ses dépenses ?

Afin de faire vos déclarations de revenus de la façon la plus juste qu’il soit, vous devez tenir une forme de registre de vos revenus. En tant que massothérapeute, le plus simple est de tenir un agenda (électronique ou papier), dans lequel vous inscrivez tous vos soins. Une autre façon de faire est de tenir un registre hebdomadaire ou mensuel dans un classeur Excel. Si vous le souhaitez, il vous est aussi possible d’utiliser les talons des reçus que vous avez émis pour fins d’assurances en vue de votre comptabilité. Par contre, nous ne vous suggérons pas d’adopter cette méthode, puisqu’il est facile de perdre les talons ou de se mélanger, car ce n’est pas tous les clients qui ont des assurances ou encore parce que vous détenez plus d’un lieu de travail. Rappelez-vous que la meilleure manière de tenir un registre annuel de vos soins est celle que vous considérez la plus simple et la plus pratique.

L’un des avantages intéressants d’avoir le statut de travailleur autonome est que pratiquement toutes vos dépenses sont déductibles dans vos déclarations de revenus à la fin de l’année.

Voici les principales dépenses admissibles :

 Les frais généraux (les dépenses régulières et fixes, par exemple : le loyer, le matériel, l’entretien, etc.)

 Les frais de représentation (les frais encourus lors d’activité pour le développement de votre entreprise, par exemple : un dîner d’affaires, une rencontre avec un futur partenaire ou client)

 Les congrès (cela comprend aussi les frais encourus pour se loger, se déplacer et se nourrir à cette occasion)

 Les frais de déplacement (par exemple le kilométrage de votre voiture, l’essence ou les titres de transport que vous pouvez être appelé à utiliser dans le cadre de votre pratique)

 Les amortissements (les frais amortis sur plusieurs années, par exemple : l’achat d’une table de massage ou l’achat d’un ordinateur).

 Autres

ATTENTION : Certains frais ont un montant maximal qui peut être déduit par année.

À noter que lorsque vous souhaitez intégrer une dépense dans votre déclaration de revenus, vous devez absolument avoir une facture ou une preuve d’achat à l’appui.

Informez votre comptable

Il est essentiel de transmettre certaines informations à votre comptable en vue de votre déclaration de revenus. Dans le cas où vous travaillez de votre domicile, vous devez informer votre comptable du pourcentage de la surface que vous utilisez pour travailler. Si vous utilisez, par exemple, une pièce sur 10 pour offrir vos soins dans votre domicile et que vous faites la gestion de votre entreprise dans un bureau dans lequel vous utilisez la moitié de l’espace, vous pourrez informer votre comptable que vous occupez 10,5 % pour votre pratique. Il pourra donc utiliser ce pourcentage pour calculer tous vos frais généraux reliés à la surface (10,5 % de votre loyer, 10,5 % du compte d’Hydro-Québec, 10,5 % des assurances, etc.). Si vous avez une hypothèque qui vous lie à votre lieu de travail (domicile, clinique, centre de santé, etc.) vous devez informer votre comptable des modalités que celle-ci comprend. Pour tout travaux d’entretien, d’aménagement ou de rénovation de votre local de pratique vous devez informer votre comptable à l’aide des montants dépensés, des dates et en ayant les factures à l’appui. Enfin, d’autres informations devront certainement être transmises à votre comptable, par exemple, dans les cas d’achats de biens ou lors de l’utilisation de votre véhicule personnel pour votre pratique, etc.

⇒ Prendre note que la date limite pour transmettre votre déclaration de revenus est fixée au 15 juin, mais dans tous les cas, vous devez payer votre solde d’impôt au plus tard le 30 avril. Même si vous ne pouvez pas payer la totalité de votre solde dû pour le 30 avril, produisez votre déclaration au plus tard à la date limite de production pour éviter une pénalité pour retard.

Si vous souhaitez avoir plus d’information à ce sujet, nous vous invitons à assister au prochain atelier de la FQM, Coaching : comptabilité et fiscalité des travailleurs autonomes, qui aura lieu le 18 mai prochain à Montréal.

Nous invitons également les membres à consulter notre Trousse de démarrage d’entreprise, disponible dans le Portail membres. 

Vous aimerez aussi:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

I agree to these terms.