Le Massager

Ce n’est pas tout de bâtir un site Web, il faut aussi qu’on le visite ! 

Par contre, c’est souvent là où le bât blesse, comme on dit. Comprendre les rouages du référencement naturel (ou « organique ») dans les moteurs de recherche et les bonnes pratiques de rédaction y étant rattachées devient donc essentiel pour quiconque veut maximiser son trafic sans devoir débourser en achat de mots-clés.

Comprendre « la bête »

Si Google est aussi populaire c’est parce qu’il présente les résultats de recherche par ordre de pertinence en fonction des termes de recherche des internautes.

Et la raison pour laquelle les résultats de recherche sont si probants, c’est que plusieurs centaines de critères affectent le classement des sites Web par le robot de recherche de Google (Google Bot), lors de l’indexation.

Par contre, il est difficile de connaître le poids respectif de tous ces critères dans l’algorithme de classement. Cette « recette secrète » de Google en fait sa force, et c’est ce qui lui a permis de devancer en popularité ses concurrents Yahoo et Bing de façon fulgurante au cours des dernières années.

L’algorithme conjugue et pondère des catégories de critères (caractéristiques des pages des sites, mais aussi sur les pages de provenance des visiteurs, les sites référents, les caractéristiques techniques des pages, etc.).

Ces caractéristiques sont déterminantes et feront en sorte que votre site apparaîtra en page 1 ou en page 37 des 51 000 résultats de recherche pour les termes massothérapeute + Montréal + centre-ville, à titre d’exemple.

Adapter son contenu

Parmi toutes les catégories de critères, celle sur laquelle vous avez du pouvoir (peu importe votre niveau de compréhension ou de familiarité avec les aspects techniques) est assurément le contenu des pages.

La qualité et la substance des textes, les mots-clés recherchés dans le site, la pertinence en lien avec les sujets abordés dans votre site, l’engagement des visiteurs (commentaires sur les pages, évaluations, etc.) sont tous des éléments analysés par les robots lors du scan de classement. 

Le fait d’aborder une seule thématique par page aidera le cloisonnement des contenus et permettra l’usage d’un champ sémantique mieux défini et l’emploi de mots-clés plus ciblés.

Les robots seront également sensibles à la date de mise à jour des textes, des articles (via le blogue du site), ou encore au renouvellement régulier des images. Il faut prévoir du nouveau contenu sur une base régulière. Par exemple, un site qui n’a pas bougé depuis 4 ans « perd des points » aux yeux des robots.

Une bonne structure de texte et la lisibilité des pages (des « pages de destination » aérées et faciles à lire, tant dans leur forme que dans leur contenu) seront également bien perçues par les robots. N’ayez pas peur des espacements, particulièrement pour mettre vos « appels à l’action » en évidence. En résumé, évitez de surcharger les pages !

Cinq conseils de rédaction

  1. Plan de site 

Faites votre arborescence et listez les pages de votre site Web. Par exemple :

     a) page d’accueil : contiendra votre nom, votre discipline, votre quartier (mots-clés principaux)

     b) page Bio : votre parcours scolaire, votre fédération, vos certifications

     c) page Services : tous les types de services offerts dans votre pratique

                           – massothérapie – tous les types de massages offerts :

                           – suédois – californien

     d) page Tarifs : tous les types de tarifs offerts, tels que

                           – à domicile – corporatifs – forfaits fidélité

     e) page Contact : adresse complète, téléphone, télécopieur

     2. Mots-clés

Identifiez des mots-clés principaux et des mots-clés secondaires. Rappelez-vous que Google classe les résultats de recherche par pertinence. Donc, imaginez les mots que les internautes devraient chercher pour tomber sur chacune des pages de votre site. Assurez-vous que ces mots-clés fassent partie des textes de chacune des pages associées. Favorisez les mots simples, courants et accrocheurs. Validez leur popularité avec Google Adwords. Intégrez des synonymes pour tabler sur un même concept sans être redondant. 

    3.Titres et sous-titres

Prévoyez un titre et des sous-titres pour chaque page afin de faciliter la lecture rapide. Sur le titre et les sous-titres, mettez impérativement des balises html comme des H1 et H2, à titre d’exemple. Les titres et sous-titres contiendraient idéalement des mots-clés. 

    4. Textes

Rédigez des textes descriptifs courts (ex. : 300 mots) et accrocheurs pour chaque page. Soyez particulièrement attentifs aux premiers 15 mots. Gardez vos phrases courtes. N’hésitez pas à utiliser du relief pour faire ressortir l’essentiel de l’information et utilisez des listes à puces. Ne copiez aucun texte d’une page à l’autre. Le contenu doit être unique afin que chaque page soit référencée proprement. Intégrez vos mots-clés à l’intérieur des textes, sans toutefois les répéter de façon frénétique, ce qui vous discréditerait.

   5. Métadonnées

Finalement, assurez-vous de rédiger de bonnes meta descriptions; une meta description différente pour chacune des pages de votre site – en ajoutant vos mots-clés pertinents dans ces dernières. Voici un exemple de meta description efficace pour la page d’accueil d’un site de massothérapeute :

                                                   

La liste des conseils pourrait évidemment s’allonger encore longtemps. Je vous invite vraiment à lire plus en profondeur sur les bonnes pratiques de rédaction en ligne afin de maximiser votre référencement dans les moteurs de recherche (SEO). Il sera facile d’en découvrir davantage à propos des balises HTML, des outils disponibles comme Google Adwords ou encore de découvrir des listes exhaustives de tous les trucs de rédaction optimisée.

En terminant, si vous avez un budget très limité pour la promotion de votre site et que vous ne vous sentez pas en mesure de rédiger vous-mêmes vos textes en ligne, je vous encourage à déployer un budget pour embaucher un rédacteur qualifié, plutôt que d’acheter des mots-clés. Ce sera un investissement plus stratégique à moyen et long terme.

 Par Karina Brousseau – Conseillère en marketing numérique