Le Massager

En 2019, on parle de patients-partenaires. On tend vers la déprescription. On se dirige vers une approche en santé intégrative qui ouvre les portes du mieux-être. Pour faire le point sur le sujet, Le Massager a rencontré Chantal Levesque, M. Sc. santé publique, responsable de programmes et chargée de cours à la Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal, et membre du Canadian Consortium for Academic Integrative Health Education.

 Le Massager : Madame Levesque, pourriez-vous nous expliquer ce qu’est la santé intégrative?

Chantal Levesque : La santé intégrative est une approche orientée non pas vers la maladie, mais vers la santé optimale et le mieux-être. L’approche en elle-même intègre plusieurs dimensions, car elle aborde la personne dans sa globalité, c’est-à-dire dans ses dimensions physique, émotionnelle, mentale, sociale et spirituelle. La santé intégrative considère évidemment les données probantes, mais aussi les pratiques émergentes. On y inclut donc les concepts de promotion de la santé et de prévention. L’approche combine des pratiques thérapeutiques conventionnelles, soit celles qui sont déjà offertes dans le réseau de la santé, et des approches complémentaires, par exemple l’acupuncture, l’ostéopathie, le yoga, l’art thérapie et la massothérapie. Elle fait aussi intervenir la collaboration interprofessionnelle, laquelle inclut les professionnels de la santé et les praticiens en approches complémentaires. Finalement, elle respecte la culture et les préférences de soins et de traitements des patients.

 Le Massager : Quelle est l’ouverture des professionnels de la santé face à l’approche en santé intégrative?

Chantal Levesque : De ce qu’on a pu voir dans les études jusqu’à maintenant, les professionnels de la santé sont en faveur d’une approche en santé intégrative. De manière générale, on observe une acceptabilité professionnelle, sociale, académique et scientifique à l’égard des approches complémentaires, et ce, autant de la part des médecins que des autres professionnels de la santé. Cependant, si l’on se fie aux données disponibles, une des barrières à l’approche en santé intégrative est que les professionnels ne se sentent pas suffisamment compétents pour informer leurs patients sur les approches complémentaires, ayant eux-mêmes peu de connaissances sur le sujet.

 Le Massager : Quels sont les avantages et les retombées potentielles de l’approche en santé intégrative?

Chantal Levesque : Ils sont nombreux : une population en meilleure santé, une réduction des besoins de traitements et de leur durée, une diminution du nombre de consultations médicales et à l’urgence. L’Organisation mondiale de la santé a même documenté que les patients suivis par des médecins ayant complété une formation dans le domaine de la santé intégrative avaient moins besoin d’aller consulter et voyaient leur taux de mortalité diminuer. En fin de compte, ça mène à une diminution du recours aux soins de santé et à des économies pour le gouvernement.

Le Massager : Comment entrevoyez-vous l’avenir de la santé intégrative?

Chantal Levesque : Très positivement. Ce qui est offert actuellement dans le système de santé ne se démontre pas à la hauteur des besoins de la population, d’autant plus que cette population est vieillissante et que le nombre de cas de maladies chroniques et de comorbidités ne cesse d’augmenter. Nous n’avons donc plus le choix d’aller vers l’approche en santé intégrative. En utilisant des approches qui réduisent le coût des services de santé, il est possible de traiter plus de gens, plus rapidement. Il ne reste qu’à suivre le mouvement!

 

Chantal Lévesque donnera une conférence lors du Symposium 2019: La massothérapie en santé intégrative de la FQM.

Résumé de la conférence

Titre : Santé intégrative ça vous dit quelque chose ? 

Nous entendons de plus en plus parler de santé intégrative au Québec autant dans les milieux de pratiques cliniques qu’à l’université.  Mais qu’en est-il au juste de l’approche de santé intégrative ?  Comment se distincte-t-elle de la médecine douce ou de la médecine alternative ? Quand peut-on dire : « je fais de la santé intégrative » ? Cette conférence vous permettra d’en connaitre davantage sur l’approche de santé intégrative et ses composantes ainsi que du positionnement de grandes organisations dont l’Organisation mondiale de la santé.  Enfin, elle vous permettra d’y situer la pratique de la massothérapie et sa pertinence pour la santé intégrative.

INSCRIPTION  au Symposium 2019
Membres : rendez-vous dans la boutique en ligne de votre Portail membres
Non-membres : téléchargez le formulaire d’inscription

 

Rédaction ❚ KATIA VERMETTE, réd. a.