Le Massager

LOUISE KAIRNS A DÉBUTÉ SA CARRIÈRE EN TANT QUE KINÉSIOLOGUE AVANT DE BIFURQUER VERS LA MASSOTHÉRAPIE. AUJOURD’HUI MASSO-KINÉSITHÉRAPEUTE DU SPORT, ELLE FAIT CE QU’ELLE A TOUJOURS SOUHAITÉ : AIDER LES GENS ET LEUR APPORTER DU BIEN-ÊTRE. LE MASSAGER A VOULU EN SAVOIR PLUS SUR CETTE FEMME POUR QUI EFFICACITÉ ET COMPÉTENCE VONT DE PAIR.

PARCOURS PROFESSIONNEL – Entrevue avec Louise Kairns, masso-kinésithérapeute du sport

Diplômée en kinésiologie, Louise Kairns s’est consacrée pendant plusieurs années au développement de programmes d’entraînement personnalisés dans différents centres sportifs d’Ottawa. En 2000, elle quitte la capitale canadienne pour s’établir à Montréal. C’est là qu’elle décide de tenter sa chance en massothérapie et qu’elle entame son cours de 400 h.

Avec le temps, Louise développera sa clientèle et complétera plusieurs formations spécialisées, dont une en massage sportif et une autre en kinésithérapie. Aujourd’hui, la massothérapeute jongle entre sa pratique en clinique et dans le sport d’élite, tout en s’impliquant dans différents projets professionnels. Bref, sa carrière est bien remplie.

D’ATHLÈTE À MASSO-KINÉSITHÉRAPEUTE DU SPORT

Le sport a toujours intéressé Louise. L’ancienne plongeuse, qui est même devenue entraîneuse à un certain moment de sa carrière, a participé à plusieurs compétitions sportives lorsqu’elle était plus jeune. C’est donc sans surprise qu’elle se rallie, en 2006, à l’équipe nationale de plongeon en tant que masso-kinésithérapeute du sport. « Vu que je connaissais déjà les aspects biomécaniques de la technique de plongeon, c’était facile pour moi d’identifier la source d’un problème. Je savais quels muscles étaient sollicités et je pouvais donc mettre l’accent plus facilement sur la cause d’une douleur. »

Toutefois, même avec beaucoup de relations dans le domaine du plongeon et malgré ses compétences, Louise a eu de la difficulté à percer et à prendre sa place en tant que massothérapeute dans le sport d’élite. C’est que, pour les athlètes, qui aspirent à atteindre un certain niveau d’énergie et de stress pour performer, le massage était considéré, et l’est toujours dans certaines disciplines sportives, comme un moyen pour se détendre. Louise a donc mis du temps à convaincre les athlètes et les entraîneurs des bienfaits du massage sportif. Elle a quand même gagné son pari : son travail est désormais reconnu par ses pairs et elle suit aujourd’hui l’équipe de plongeon dans toutes ses compétitions.

LE MASSAGE SPORTIF CHEZ L’ATHLÈTE DE HAUT NIVEAU

Lorsqu’elle parle des bienfaits du massage sportif chez l’athlète, Louise est catégorique : « C’est incroyable ce que ça apporte. Avec le massage, les athlètes sont capables de pousser leur machine encore plus loin et plus longtemps. Pendant l’entraînement, ils vont pouvoir subir une charge plus lourde et pousser davantage sans se blesser ». En effet, parmi les bienfaits allégués du massage sportif, notons la prévention des blessures musculo-squelettiques, une guérison plus rapide et efficace des blessures, une plus grande mobilité articulaire, une meilleure souplesse et une diminution du stress et de l’anxiété. Bref, l’athlète qui bénéficie du massage sportif peut s’entraîner mieux, plus longtemps.

Louise note néanmoins un aspect trop souvent sous-estimé de la massothérapie sportive, c’est-à-dire la relation privilégiée qui se crée entre l’athlète et le massothérapeute. En effet, parce qu’elle les accompagne en compétition pendant parfois plusieurs semaines, Louise développe avec les athlètes une certaine complicité. « On établit une très belle relation avec eux, exprime Louise. Ils en viennent à confier leurs problématiques, le stress qu’ils vivent avec leurs entraîneurs, avec leurs coéquipiers. Parfois, cela suffit à atteindre un bien-être mental leur permettant de focuser davantage sur leur entraînement. » Les bienfaits du massage sportif s’observent donc non seulement sur le plan physique, mais aussi sur les plans émotionnel et psychologique.

LA MASSOTHÉRAPIE SPORTIVE… D’HIER À AUJOURD’HUI

Louise Kairns a connu le sport en tant qu’athlète et massothérapeute. Le Massager lui a donc demandé si, d’après elle, la place occupée par la massothérapie avait évolué avec le temps. « C’est totalement un autre monde, affirme Louise. En plongeon, je me suis rendue au niveau national et on n’avait rien : pas d’entraîneur en musculation, pas de préparateur physique, pas de psychologue. Aujourd’hui, les plongeurs ont plus de soutien et les entraîneurs sont plus éduqués, ils ont plus de connaissances. Ça a beaucoup changé. Je ne peux pas dire que c’est une nécessité, mais la massothérapie est rendue plus importante. S’il y avait plus d’argent dans le sport, ce serait beaucoup plus facile de percer dans les soins complémentaires. »

ET L’AVENIR ?

Mis à part son implication au sein de l’équipe nationale de plongeon, Louise Kairns est présidente de l’Association canadienne des massothérapeutes du sport, agente de contrôle de dopage et assistante enseignante. Pourquoi s’engage-t-elle de la sorte dans différentes sphères du sport ? « Ma grosse passion, c’est de construire, de bâtir, répond Louise. Je crois aussi que c’est important de faire bouger les choses et d’être performant. J’ai eu la chance, au cours de ma carrière, de rencontrer des gens qui m’ont beaucoup aidé à progresser. Je crois que c’est important de redonner, de retourner l’ascenseur. »

En plus de tous ces rôles, Louise pratique en clinique. L’ancienne plongeuse admet que la massothérapie a grandement évolué depuis qu’elle a commencé dans le domaine en 2003. Elle trouve toutefois qu’il reste énormément de travail à faire, notamment en ce qui a trait aux standards de formation et aux exigences de formation continue.

Pour ce qui est de la place de la massothérapie dans le sport d’élite, Louise entrevoit de belles possibilités. « Je pense que les gens commencent à réaliser qu’on apporte un bien-être, qu’on est utile et qu’on peut répondre à bien des besoins. » La graine semée par l’approche holiste de la massothérapie sportive finira donc par germer…

Rédaction KATIA VERMETTE

Consultez notre rubrique Trouver un massothérapeute agréé pour trouver un massothérapeute agréé près de chez vous.