Ateliers, laboratoires et symposium

Résumé :

Le but de la formation est d’établir et/ou d’améliorer le sentiment de confiance et de sécurité des massothérapeutes face aux inconduites sexuelles et/ou gestes à caractère sexuel de la part des clients lors des soins offerts, que ce soit en pratique privée en tant que travailleur autonome à domicile ou chez le client ou encore en tant que salarié (spa, centre de santé, clinique, etc.).

L’accent sera mis sur l’information et la préparation des massothérapeutes dans la pratique de leur métier pour qu’ils/elles se sentent en confiance et en sécurité en tout temps. Ils seront aussi conscientisés face aux facteurs de risque possibles et nous leurs présenterons des moyens pour les affronter.

Moyens :

Cette formation présentera des éléments du cadre légal et les procédures judiciaires entourant la dénonciation d’une inconduite sexuelle.

Nous allons démystifier les différentes infractions d’ordre sexuel (agression, harcèlement, grossière indécence, etc.) et faire un retour sur le respect de la protection de la confidentialité de même que sur la notion de vie privée.

Nous présenterons différents moyens de protection que les thérapeutes peuvent utiliser afin de se sentir en sécurité et, au besoin, de se protéger. Il s’agit d’améliorer leur sentiment de sécurité de même que la sécurité réelle. Cela comprend des moyens physiques, technologiques, psychologiques et juridiques. Nous ne voulons en aucun cas les alarmer, mais leur offrir les outils nécessaires AU CAS OÙ.

Nous leur ferons connaitre leurs droits et les recours possibles (ex. : préparation d’une plainte), discuterons du savoir-vivre/politesse et des actes inappropriés. Nous leur présenterons des mises en situation, mais également des faits vécus.

 

Profil des intervenants :

Marie-Chantale Gaba, détentrice d’un baccalauréat en sciences sociales et en gestion appliquée de la sécurité de l’Université de Montréal, est également massothérapeute agréée depuis 2001. Elle a œuvré dans le domaine de la sécurité privée pendant plus de 10 ans et a également pratiqué les arts martiaux.  Elle est formée en différentes approches : Suédois, Momentum, Praticienne Trager md et plus encore. Formatrice certifiée depuis 2005 pour la méthode Bonapace, les sphères de son champ d’application en accompagnement s’étendent d’avant la naissance jusqu’à la fin de vie.

Elle constate que la clientèle en massothérapie est de plus en plus variée : « Il est important que le massothérapeute puisse s’adapter, mais aussi qu’il puisse exercer son métier en toute sécurité ». La protection des massothérapeutes est très importante pour elle depuis longtemps.

Alain Lepage, étudiant d’abord en administration, fait ses études en techniques policières en 1995. Il gradue de l’École nationale de police et devient agent de la paix par la suite. Il œuvre depuis près de 30 ans dans les sphères de la sécurité publique et privée.

Il s’implique tôt dans la formation de jeunes étudiants du niveau collégial, en participant à des mises en situation de leurs futures carrières. Pendant plusieurs années, il a enseigné au sein de son organisation ainsi qu’à l’école nationale de police du Québec.

Il croit sincèrement que la sensibilisation et la responsabilisation sont importantes pour se sentir en sécurité en tant que salarié et/ou travailleur autonome. Il est persuadé qu’une meilleure préparation et actualisation des connaissances peut faire la différence dans l’exercice de sa profession. 

Atelier animé sur place à Montréal.

Prix membre : 70,00 $ (plus taxes)

Pour les membres, vous n’avez qu’à vous inscrire à l’atelier ainsi qu’à payer les frais.

Pour les non-membres, inscrivez-vous auprès de Maria Aceves au 1 800 363-9609 poste 237 ou maria.aceves@fqm.qc.ca 

 

Un délai de 48 heures minimum est exigé afin d’annuler votre participation aux ateliers. Si ce délai n’était pas respecté, nous vous chargerions quand même les frais de la contribution.

____________

Tous les fonds amassés seront versés en intégralité à la Fondation de la massothérapie.